Tes mots sur mes lèvres - Katja Millay

Publié le 15 Février 2014

Tes mots sur mes lèvres - Katja Millay

"Après avoir été agressée, Nastya, ancienne surdouée du piano, s’est inventé une nouvelle identité et s’est réfugiée dans le silence. Elle ne parle plus depuis deux ans. Josh, lui, est seul au monde. Tous les membres de sa famille sont morts les uns après les autres. Son remède : la solitude et le travail du bois. Peu à peu, Nastya partage la vie de ce garçon doux et discret. L’amitié s’installe, puis les sentiments amoureux. Nastya se remet à parler, sans pour autant se dévoiler. Nastya et Josh se soignent l’un l’autre, craignant tout de même de trop s’attacher, la vie ne les ayant pas habitués au bonheur. Leur passion sera-t-elle plus forte que les blessures de la vie ?"

Bon que dire .... J'ai adoré mais j'ai été déçue.

Le roman traite de deux ados fracassés par la vie, chacun à leur manière, et de leur façon de se reconstruire, de se relever.

L'histoire de Nastya est lourde, et tout au long du roman, nous la découvrons par "sous entendus porteurs de sens" ce qui ne fait que renforcer l'intensité du bouquin. C'est intense et puissant, on s'attache et on veut savoir. Et justement, à un moment on sait ... Mais voilà l'information nous est entièrement livrée en une fois (mais dans un contexte judicieux et donc .. ça passe). Mais vient le moment de répondre à la question "Qui?". Parce que bien entendu, là que l'on sait on veut savoir aussi qui est le responsable. Et c'est là que pour moi tout retombe parce que :

1) "Comme par hasard le hasard" n'est pas une ficelle intéressante pour ce roman.Non vraiment, revoir le responsable comme ça, dans cette situation là c'était trop simple, voire grotesque et ça fait retomber le soufflet.

2) J'ai eu l'impression que tout le dénouement m'est tombé comme ça en même pas 40 pages (sur un bouquin qui en fait plus de 500).

Du coup je suis déçue car la fin m'a laissée sur ma faim... Pour moi il y a avait deux options possibles:

- "Trier" dans le texte, supprimer des longueurs (car oui il y en a) et bon la fin vite embarquée passait mieux

- Continuer à aller plus en profondeur sur les personnages (comme l'auteure le fait tout le long de l'ouvrage), et oui ça aurait fait plus de pages mais au point où on en est , nous n'étions plus à ça près et le plaisir aurait été plus intense.

Un très bon moment passé avec ce roman mais une fin qui m'a déçue car elle n'était pas à l'image (et à la hauteur) du reste. Elle manquait de profondeur et de sentiment, et m'a laissée une impression de vite expédiée sur le ton du "et maintenant on fait quoi" (de par notamment ce foutu hasard qui fait que comme par hasard on croise quelqu'un, vraiment ça c'était trop gros pour moi), 100 pages de plus auraient étés les bienvenues (ou 100 de moins selon l'optique dans laquelle on se positionne).

Mais néanmoins un bon premier roman qui donne envie de savoir ce que sera le suivant.

Rédigé par sophie

Publié dans #litté dite blanche, #young adult

Repost 0
Commenter cet article