Rêves de garçons - Laura Kasischke

Publié le 25 Juin 2015

Rêves de garçons - Laura Kasischke

A la fin des années 1970, trois pom-pom girls quittent leur camp de vacances à bord d'une Mustang décapotable dans l'espoir de se baigner dans le mystérieux Lac des Amants. Dans leur insouciance, elles sourient à deux garçons croisés en chemin. Mauvais choix au mauvais moment. Soudain, cette journée idyllique tourne au cauchemar.

Ahhh que voilà une lecture que j'aurais du extirper de la pile à lire depuis longtemps. Parce que pour moi, un roman de Laura Kasischke, c'est la quasi certitude de passer un bon moment (si on aime le genre bien évidemment).

Celui-ci a tenu ses promesses, le contrat est rempli et le lecteur est ravi.

Sombre, malsain, des hormones ados qui bouillonnent et qui nous entraînent dans les bas fonds de leur fonctionnement (pitié je l'ai déjà dit mais dites moi que les miens passeront de l'enfance à l'âge adulte comme des fleurs). Des ados sans pitié, dans leur petit cercle et leur petit monde, où cruauté, rivalité et jeux de séductions suspects se succèdent (et tant qu'à faire dites moi aussi que mes filles ne seront jamais pom-pom girls).

Ça se cherche, ça se trouve, se découvre, se provoque.

C'est sensible, à fleur d'hormones, et sans cesse au bord du gouffre.

C'est un délice à lire sous la forme d'un petit mélange réussi. En effet, ces "Rêves de garçons" ont évoqué chez moi un soupçons de la grande dame Joyce Carol Oates (et ses délicieuses pourritures), un soupçons de Megan Abbott (et ses vilaines filles), les pestes de Clueless, et les références pourraient encore être nombreuses ...

Un petit bijou du genre (ou un film d'horreur pour futurs parents d'humains à la découverte de soi entre 14 et 20 ans, âges variable selon les sous-espèces), dont les pages se tournent seules (curiosité malsaine ? peur maladive de parents? avidité de lecteur comblé?) et dont l'histoire nous emporte peu à peu comme Alice tombant dans le terrier.

Merci tout de même à Cécile (alias Miss Marguerite ) qui m'avait offert ce petit roman (petit mais costaud vous vous rappelez des petits pimousse et du cassis caractériel ? j'adorais cette pub mais on s'en fout je sais).

Rédigé par Sophie

Publié dans #litté dite blanche

Repost 0
Commenter cet article

Marguerite 25/06/2015 13:23

Ravie (et soulagée) de voir que j'avais bien choisi :)

Sophie 25/06/2015 13:25

ouiiiiiiiiiiiiiiiiii