Et en même temps toute la terre et tout le ciel - Ruth L. Ozeki

Publié le 8 Novembre 2013

Et en même temps  toute la terre et tout le ciel - Ruth L. Ozeki

"Écrivain privée d'inspiration, Ruth découvre sur une plage un sac abandonné. Sans doute un des multiples restes du tsunami de 2011, qui s'échouent régulièrement sur les plages canadiennes.
Mais ce sac cache bien des secrets : à l'intérieur, un bento Hello Kitty qui renferme un journal intime, reprenant la couverture originale de À la recherche du temps perdu, mais aussi un vieux carnet et quelques lettres illisibles.
Piquée par la curiosité, Ruth entreprend de résoudre l'énigme et de traduire le journal. Elle découvre l'histoire de Nao Yasutani, adolescente japonaise de seize ans.
Dans l'univers feutré de leur maison canadienne, Ruth et son mari, Oliver plongent dans l'intimité d'une jeune fille déracinée qui, après une enfance passée dans la Silicon Valley, a dû regagner Tokyo, sa ville natale, terre inconnue dont elle ne maîtrise pas les codes.
Un retour brutal, le début du calvaire pour Nao : humiliée par ses camarades, la jeune fille se réfugie un temps chez son arrière-grand-mère, Jiko, fascinante nonne zen de 104 ans, ancienne anarchiste féministe, qui vit dans un temple près de Fukushima. Là, Nao apprend à être attentive à l'instant présent, à écouter les fantômes. Celui de son grand-oncle, Haruki Ier.
Nao va mieux, jusqu'à ce jour tragique à l'école. Privée de tout lien avec ses parents, la jeune fille dérive de nouveau. Au risque de se perdre complètement…

À des milliers de kilomètres, Ruth n'a qu'une obsession : sauver Nao. Mais comment la retrouver ? De quand date ce journal ? Ce peut-il que la jeune fille ait disparu, emportée par
le tsunami ?"

Quelle déception ....

A la lecture de la présentation, je m'attendais à vivre un grand moment d'émotion et dès les premières pages je me suis ennuyée .... La partie narrée par la jeune fille est juste pathétique et ennuyante à mes yeux. Certains diront de ce livre qu'il est hyper documenté, que c'est un beau reflet du Japon, ... (je vous fais la compil des critiques positives lues), mais ... je n'ai même pas réussi à y voir cet aspect tant l'écriture m'a déplue. De plus je ne m'attendais pas à ce que j'ai lu mais ça c'est un autre débat. Les parties du livres consacrées à Ruth sont plus agréables pour moi (bon j'ai lu des avis totalement divergents d'autres les ont trouvé d'un ennui profond) et je m'en serais bien contentée, mais cela revenait du coup à ne lire qu'un demi livre.

Conclusion? Je ne l'ai pas fini et même très (voire trop) vite abandonné. Et là je me questionne sur l'influence qu'exercent les 4ème de couverture sur moi ... je suis persuadée que si l'accroche n'avait pas été aussi réussie je n'aurais pas eu de si grandes attentes, et je serais sans doute allée plus loin dans le livre.

Je le reprendrai sans doute en mains plus tard, histoire d'être sûre de ne rien avoir raté, car j'ai tout de même un goût d'inachevé en l'ayant laissé tomber (et si je vous disais que j'ai déjà eu cela avec des romans devenus de vrais coups de cœur ? ).

Repost 0
Commenter cet article

Noctenbule 09/11/2013 10:25

Je lis rarement les 4ème de couverture. Car après je suis souvent déçues tout comme toi.
Il y a beaucoup de tentatrices en ligne. Et les libraires sont de super conseilleurs :)
Courage.