Cherchez la femme - Alice Ferney

Publié le 8 Novembre 2013

Cherchez la femme - Alice Ferney

"Serge est brillant, entreprenant, narcissique. Marianne est sincère, ardente, déterminée au bonheur. Cherchez la femme raconte "l'histoire totale" de leur couple. Sous les yeux du lecteur, il se forme, s'établit, procrée, s'épanouit, subit l'épreuve du temps et la déchirure de l'infidélité... Nos destinées affectives sont-elles libres ? De quel poids pèsent les rêves et les échecs de la génération précédente ? Quelles forces obscures (le passé, l'enfance, l'origine sociale, l'argent, la carrière professionnelle, les convictions, les valeurs) sont à l'oeuvre dans la vie conjugale et menacent cet entrelacs fragile de deux solitudes engagées l'une envers l'autre ?"

Il y a des livres qui laissent indifférents et d'autres qui vous remuent, pour parler de ce roman je choisirai la seconde catégorie: celle des agitateurs neuronaux.

Malgré une fin quelque peu tirée en longueur pour moi , j'ai trouvé ce livre absolument superbe. Simple mais à la fois complexe, ce roman m'a touchée en tant que femme et en tant que mère sur des notions telles que l'amour, la fidélité, l'influence que nous exerçons directement ou non sur nos enfants, ... Bref une bonne base de réflexion sur le thème de "tout ce que nous aurions pu être si nous n'avions pas été ...".

Là où je suis curieuse, c'est de savoir comme réagit un homme à cette lecture. Se trouve-t-il lui aussi bouleversé en tant que mari et père ?

L'écriture en tant que telle et bien parlons-en .... Toute en finesse et en sentiments. Assez prenant, nous suivons un couple de sa rencontre jusqu'à la fin en glissant subtilement et progressivement le "rôle principal" aux enfants du couple nous mettant par la même occasion face à des différences entre générations faisant qu'en fin de compte tout le monde peut y trouver sa part. Je regrette quelques longueurs certes mais en même temps sur un bouquin de plus de 500 pages c'est quasi inévitable et en fin de compte on ne lui en tient pas rigueur tellement le livre est "juste".

"Cherchez la femme" était ma première et certainement pas dernière lecture de cette auteur tant j'ai aimé sa plume

Rédigé par sophie

Repost 0
Commenter cet article

Leiloona 10/11/2013 09:30

Il faut vraiment que je découvre ce titre ... J'aime la plume de cet auteur, une belle force s'ne dégage.

sophie 10/11/2013 09:33

si bien que je ne sais lequel j attaque ensuite ...

Cécile 08/11/2013 20:52

Le côté "quelle influence pouvons-nous avoir sur la vie de nos enfants?" m'avait aussi beaucoup travaillée.
Du même auteur : Grâce et dénuement est aussi très beau.