L'accomplissement de l'amour - Eva Almassy

Publié le 10 Novembre 2013

L'accomplissement de l'amour - Eva Almassy

14 ème lecture de cette rentrée littéraire, et donc 14 ème lecture du challenge 1% organisé par Sophie Hérisson (que je ne cesserai de remercier pour ce challenge qui pousse à la découverte ceci dit en passant).

" Emportée par son désir, Béatrice va rejoindre un inconnu. Pour la première fois depuis longtemps, elle est vivante.L'accomplissement de l'amour reprend avec brio le titre et le thème d'une nouvelle de Musil, pour explorer "dans un autre millénaire" d'autres façons d'aimer, et peut-être, de se retrouver."Ils se donnaient le mot et depuis peu ce mot était amour, c'est l'homme qui avait jeté ce mot provocant sur l'écran, qui disait l'aimer, tandis qu'elle ouvrait de grands yeux. Pour elle, le mot amour n'avait pas de sens en tant que mot commun, ça devait être un nom propre, le nom toujours de quelqu'un. Et plus encore amour était un verbe qui se conjuguait en actes. De nouveau, Béa était promise à la totalité du temps : le passé, le présent et l'espoir."

Je vais vous avouer une chose : je n'ai pas du tout accroché et ne l'ai pas fini ... Ce qui m'ennuie car l'auteure semble unanimement saluée par la critique, me mettant ainsi face à un questionnement existentiel: "suis-je en train de devenir une grincheuse de la page?".

Parce que oui là pour le coup, j'ai eu l'impression de me retrouver face à un "remix raté" un peu comme quand je ne sais quel groupe nous "retravaille" Keane ou pire encore génération Goldman (désolée pour les fans ... moi j'ai pas aimé ces remises au gout du jour ;) ). En même temps, comment puis-je me permettre de parler de remix raté alors que je n'ai jamais lu la nouvelle originale?

Je me suis sentie désarçonnée par l'écriture, voire un peu embrouillée et ça m'a fortement dérangée ... si bien que je ne l'ai pas fini.

Et je me questionne sur base de :

- Est-ce vraiment un roman "bof bof"?

- L'ai-je lu dans de mauvaises conditions?

- Suis-je dans une phase "j'aime rien et tout est nul"? (oh tenez j'inventerais bien le concept de dépression littéraire sur le coup!)

- Est-ce mon à prioris sur les "reprises" qui a pris le dessus ?

Quoiqu'il en soit, le bouquin n'est pas dans la pile "à revendre" car je pense y retourner fourrer mon nez (au vu des critiques lues je ne peux faire autrement!) durant une période de congé par exemple, où je pourrai lui consacrer quelques heures, car ça a du fortement jouer.

Par contre, mon nez, je vais aussi aller le fourrer dans la nouvelle originale de Musil (si quelqu'un a le nom ... parce que .. il n'est pas cité).

Si quelqu'un de passage ici l'a lu ... laissez-moi les liens de vos billets !

Rédigé par sophie

Repost 0
Commenter cet article