Poussière d'homme - David Lelait

Publié le 7 Septembre 2013

Poussière d'homme - David Lelait

« Ce dimanche 3 avril, au soir, tes jours d’homme m’ont filé entre les doigts. Au presque commencement de ma vie, je t’ai perdu, toi avec qui je voulais la finir. Nous avions oublié d’être mortels, le temps nous a rattrapés… La voix blanche et la colère noire, j’ai eu beau t’appeler, tu étais déjà parti, loin. Ta vie, minuscule tourbillon de quelques lunes et soleils, cessait là de tournoyer, sur le rivage carrelé, blanc et glacé, d’un hôpital.
Je fais le rêve que l’on nous redonne quelques heures, une poignée d’heures d’une toute petite nuit, ravies entre le tomber d’un jour et le lever d’un autre. Ce ne sera qu’un tout petit moment, le temps de refermer les portes de notre vie ensemble, de nous serrer une dernière fois l’un contre l’autre avant que nos corps volent en éclats. Une minuscule escale pour rattraper ce temps échappé, arraché, et te dire l’après-toi, le sans-toi, la béance à chaque seconde de mes jours, la douloureuse colère depuis ta vie suspendue, l’amour de toi qui me cogne au-dedan
s »

Poussière d’homme c’est l’histoire d’un couple que la maladie et la mort viennent séparer. C’est l’histoire d’un homme déchiré par la perte de celui qu’il aimait, c’est une lettre ouverte à celui qui n’est plus, une déclaration d’amour intense. C’est l’expression du manque et de l’absence, le tout entrecoupé de souvenirs heureux.

Poussière d’homme, c’est une écriture qui touche droit au cœur, qui maîtrise les sentiments et fait passer de façon efficace les émotions et ressentis de cet homme. Le style est maîtrisé et parvient à nous emporter, à nous donner le sentiment étouffant du manque.

Au début de ma lecture je me suis dit « oui bon bof » et puis les pages se tournent et on se laisse emporter, une fois que l’on s’est rendu compte que ce livre est plus dans le genre « lettre ouverte » que dans le genre « récit d’une histoire ». Je me suis prise des sentiments forts, comme ça, sans crier gare, j’ai fini par verser ma larme et avec l’envie de consoler le narrateur tellement sa détresse et son amour transpirent à chaque page. Une immense claque qui vous atteint comme ça et vous bouleverse. Une magnifique lecture, une petite pépite jouant sur les sentiments amoureux.

Je ne sais comment conclure ce billet alors je vais tout simplement vous inviter à découvrir cette histoire poignante d’un amour que rien de devait séparer …. Rien sauf la mort ….

Repost 0
Commenter cet article