Chambre 2 - Julie Bonnie

Publié le 11 Septembre 2013

Chambre 2 - Julie Bonnie

Voici ce qui fut ma 5ème lecture de la rentrée littéraire 2013:

"Une maternité. Chaque porte ouvre sur l'expérience singulière d'une femme tout juste accouchée. Sensible, vulnérable, Béatrice, qui travaille là, reçoit de plein fouet ces moments extrêmes.

Les chambres 2 et 4 ou encore 7 et 12 ravivent son passé de danseuse nue sillonnant les routes à la lumière des projecteurs et au son des violons. Ainsi réapparaissent Gabor, Paolo et d'autres encore, compagnons d'une vie à laquelle Béatrice a renoncé pour devenir normo/e. Jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus supporter la violence du quotidien de l'hôpital.
Un hommage poignant au corps des femmes, et un regard impitoyable sur ce qu'on lui i
mpose."

Je me suis une fois de plus retrouvée face à "une tranche de vie ponctuée de souvenirs", je trouve que ce style revient de plus en plus souvent et me prends parfois à regretter le bon vieux "intro-développement-fin", mais en même temps je me l'avoue, il s'agit tout de même d'une formule qui marche et qui plait (ou pas).

"Chambre 2" nous présente des femmes, leur histoire, leur rapport à la maternité, le tout ponctué par les souvenirs de cette auxiliaire de puériculture au passé peu commun, aux souvenirs d'une femme qui elle aussi a vécu sa maternité et qui aujourd'hui souffre.

J'avoue qu'au départ j'ai été bousculée voire dérangée par ce personnage, par ce qu'elle dégageait et m'inspirait (rien de bien sympathique) mais au fil des pages on la découvre au travers de son quotidien mais surtout de son passé qui s’entremêle en finesse au présent (l'un expliquant l'autre).

Cette lecture me fut agréable, mais je n'irai pas jusqu'à dire que j'ai adoré ... j'ai juste passé un bon moment ni plus ni moins. Cependant, j'avoue tout de même que je serai attentive au second roman de la demoiselle car son style me plait encore bien :)

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

denis 11/09/2013 18:30

c'est vrai que la littérature début - développement - fin devient rare car l'époque veut que l'on mélange tout
l'histoire littéraire de la 1ère moitié du 20e siècle flirtait déjà avec cela : les surréalistes, Faulkner, Woolf ...

je le lirai bientôt et il a reçu le prix des lecteurs FNAC 2013