On ira voir la mer - Olivier Adam

Publié le 7 Janvier 2016

On ira voir la mer - Olivier Adam

Ça fait longtemps qu'Olivier connaît Lorette. Depuis le CM2, ils ont un projet tous les deux. Partir à la mer. C'est là-bas qu'il faut vivre. En attendant, ils sont collés, inséparables, comme frère et sueur jumeaux. Ils font la paire. Lui, timide et qui n'ose parler à personne. Elle, solitaire et blessée, en colère contre elle-même, contre tout le monde, contre personne. Bizarre, comme disent les autres. Capricieuse. Différente. Lorette vole des bouteilles de rhum ou de vodka, et avec elle se soûle. Pour se sentir vivante. Lorette se met à hurler parfois, comme une bête. Quand on veut la forcer. D'autres fois, elle disparaît. Ou bien elle détruit. Une expo, à l'école, sa coiffure, au cutter, les bagnoles, à la cité. Elle doit avoir un secret. Une raison de faire tout ça. Olivier ne lui demande rien. C'est pour ça qu'elle lui fait confiance. C'est pour ça qu'elle va tout lui dire. Après, quand il aura compris, ils pourront partir à la mer.

Avant toute chose, commençons par les traditionnels voeux de nouvel an. Que 2016 soit riche en rencontre, en coup de coeur, en discussion autour de notre passion, en réussite et surtout, que 2016 vos apporte la santé.

Je vais maintenant vous parler de cette lecture, la première de 2016 :)

Olivier Adam et son style. Sa plume qui oscille entre noirceur du désespoir et moments de bonheur offre sans cesse un tas d'émotions à fleurs de peau qui se déversent telles un torrent pour mieux nous atteindre. Son style inimitable reste( et j'espère restera) et ce quelque soit le public auquel il s'adresse. Ce roman s'adresse aux plus jeunes (enfin aux ados mais dans la mesure où mon fils a encore l'air d'insinuer que je suis vieille ... bref je m'égare ;) ), exercice périlleux pour l'auteur cherchant à toucher un lectorat différent de ses habitudes sans pour autant toucher à son style qui lui réussit si bien. Rappelez-vous "La messe anniversaire", autre bouquin jeunesse de l'auteur, qui se voulait à fleur de peau et à fleur du souvenir pour ses héros. La même formule, la même empreinte. Et pourtant tout ne commençait pas aussi bien! Un peu de mal à entrer dans ce roman, à saisir les personnages. Et puis les pages se tournent, une à une,doucement, pour finalement devenir imposable parce que ces ados fracassés prennent au coeur. Et ça se termine ... sur un sentiment de révolte et une larme. Ouf sauvée, malgré ce début chaotique Adam reste Adam, et moi je reste conquise.

Rédigé par Sophie

Repost 0
Commenter cet article