Coeur de lapin - Annette Wieners

Publié le 26 Janvier 2016

Coeur de lapin - Annette Wieners

Il est des secrets de famille plus mortels qu'un poison. Elle était l'une des meilleures à la brigade criminelle. Aujourd'hui, Gesine Gordes s'occupe des fleurs dans un cimetière, immense, à la périphérie d'une grande ville allemande. Un matin sans histoire, elle comprend que les couronnes mortuaires déposées à la chapelle par ses soins sont destinées aux obsèques de sa propre soeur, Mareike. Les deux femmes ne s'étaient pas vues depuis que Philipp, le petit garçon de Gesine, a perdu la vie dans des circonstances troubles. Si Mareike lui apparaît toujours comme la responsable du drame, sa disparition mystérieuse se met à hanter Gesine. La police, qui privilégie l'hypothèse du suicide, risque de classer l'affaire sans suite, comme pour Philipp. Peut-être Gesine a-t-elle renoncé à la vérité depuis trop longtemps ? Cette fois, il lui faudra mener à bien cette enquête et se confronter au passé...

Bon sang qu'il est bon de lutter contre la fatigue pour connaître la fin d'un thriller ... Ah comme il y avait longtemps et comme ça fait du bien!

Titre intriguant, pitch alléchant et couverture tentatrice. De quoi nourrir un certains nombre d'attentes par rapport au roman ... Pari gagné, lecteur enchanté et scénario bien ficelé: une réussite.

Entre non-dits, secrets de famille en eaux troubles, et passé qui éclate à la figure des personnages, "Coeur de lapin" donne le ton dès les premières pages et installe un malaise, une tension, qui m'ont poursuivie tout au long de ma lecture. Comme une plongée en profondeur, l'ivresse gagne et les pages se tournent. Je me suis construite des hypothèses, j'ai tenté de mener l'enquête moi aussi, j'ai cherché, lu ce roman encore et encore tournant les pages de plus en plus vite: bon dieu qu'est-il arrivé à Mareike? Et je m'en suis posée des questions parce que des nouveaux éléments arrivent, se greffent encore et encore, mais quand tout cela va-t-il s'arrêter ?

Et soudain: le syndrome Pandémie (pour les non initiés, Pandémie est mon jeu de société préféré). Un élément un seul arrive et c'est l'éclosion (comme quand vous posez le petit cube de trop sur une ville pour accélérer la vitesse e propagation et bang ... bref je m’égare), l'intrigue repart et s'accélère et toujours cette question "mais bon dieu il lui est arrivé quoi à Marieke ?".

Une plume incroyablement dérangée qui fait d'un auteur de thriller un bon auteur de thriller. Une facilité de lecture qui vous fait avaler un peu plus de 250 pages en un rien de temps (enfin sauf si vous avez 4 mômes déchaînés et une nouvelle née tyrannique <3 ). Une envie furieuse de balancer les gamins au lit, et de se remettre sous un plaid dans le canap avec un thé, de couper le téléphone, et de crier hystérique la bave écumant au coin des lèvres "tais toi j'ai pas fini mon livre!". Un tout bon roman qui me donne une envie furieuse de creuser l'univers de l'auteure tellement c'était fichtrement bon.

Bref "Coeur de lapin" est un roman prenant avec une dernière qualité que je gardais pour la fin: il est également la preuve que l'on peut écrire un excellent thriller sans jeter de l'hémoglobine à toutes les pages et en misant uniquement sur la tension et le poids des secrets. J'ai adoré, j'en redemande, et je remercie La bête noire et Net Galley pour ce petit bijou!

Rédigé par Sophie

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Ici ou ailleurs 27/01/2016 12:42

Ouh la la mais c'est que tu donnes envie !
Je le note si tu me précises qu'il n'y a pas de schizophrènes dans le tableau ?

Sophie 27/01/2016 12:49

ils ne sont pas tres nets mais ils ne sont pas schizo promis

champagne 26/01/2016 13:25

Bien alléchant ce polar !
Après "la voleuse de livres",,"le secret du Docteur Barry" que je viens de terminer et "le moulin des sources"en cours, ça changerait...
Merci Sophie pour nous faire partager toutes tes lectures
Gros bisous

Sophie 26/01/2016 13:28

bisous a toi (et quand tu as deux minutes des nouvelles ? )