Le dernier battement de coeur - Simona Sparaco

Publié le 26 Décembre 2015

Le dernier battement de coeur - Simona Sparaco

Luce et Pietro attendent avec impatience la dernière échographie de leur bébé avant l'accouchement. Le petit Lorenzo est au cœur de leurs préoccupations et de leur bonheur. Mais lorsque le médecin prend les premières mesures, leurs sourires s'effacent soudainement. L'inquiétude se lit sur le visage du praticien qui déclare : " Il est trop petit. " Commence alors une brutale descente aux enfers pour ce couple confronté à une réalité inconcevable. Luce et Pietro devront prendre une de ces décisions qui changent une vie pour toujours. Mais comment choisir quand toutes les routes semblent mener à une impasse ? Le Dernier Battement de cœur est l'histoire de la fragilité humaine, d'un monde qui s'écroule et d'un amour qui tente de survivre.

Chère Lucet et cher Pietro. Oui chers après tout vu le nombre de pages parcourus ensemble je sais tout d'un pan de votre vie et j'ai juste eu envie de vous serrer dans mes bras pour vous souhaiter des jours meilleurs. Bref chers "vous" que la vie a malmené, je voulais juste vous dire combien votre histoire fut touchante, bouleversante, et propice au questionnement. Je voulais aussi vous dire combien j'ai admiré votre courage, combien j'avais envie de vous serrer dans mes bras pour vous dire que tout irait au mieux, je voulais vous dire comment j’espérais à chaque page vous voir bien entourés et épaulés. Je vous souhaite à présent une vie sereine, celle qui me plaira de vous imaginer sauf si votre auteure en décide autrement (ce que je n'espère pas car pour moi tout est dit dans le roman).

Si je me suis adressée directement aux personnages, c'est parce qu'ils m'ont touchée, interpellée, et bousculée. Bousculée tout d'abord tant je me suis questionnée, tant j'ai été révoltée par certains points de législation en Italie. Bien sûr pour ou contre la procréation médicalement assistée, pour ou contre l' interruption médicale de grossesse, telle n'est pas la question (chacun a son avis qui mérite d'être respecté), mais ce qui m'a poussée hors de moi, c'est cette façon de ne pas laisser la libre disposition de son corps à la femme avec en arrière plan cette culpabilité insinuée. Touchée ... Oh oui touchée par ce couple, par leur parcours, leur combat. Touchée par leur descende aux enfers et leur reconstruction. Touchée par Pietro ce papa blessé qui agit tel l'ombre bienveillante de Luce. Et emportée par la narration. Cette narration permettant de vivre le livre, de le voir se dérouler sous les yeux.

D'ailleurs parlons de la plume. Cette plume qui court sans détour et sans autre envie que de lâcher son récit. Lâcher ce que son personnage a sur le coeur et la conscience. Lâcher en toute simplicité un récit où tout se bouscule où tout se met en branle où chaque page part à la recherche d une forme d’apaisement pour Pietro et Luce.

Je redoutais un peu ce roman, la curiosité l'a emportée, et elle a bien fait ...

Merci aux éditions Lafon pour cette découverte!

Rédigé par Sophie

Repost 0
Commenter cet article