Je me souviens - Martin Michaud

Publié le 6 Décembre 2015

Martin Michaud, Victor Lessard T 3 : À Montréal, juste avant Noël, un homme et une femme meurent le cou transpercé par ce qui semble être un instrument de torture sorti tout droit du Moyen Âge. Auparavant, ils ont entendu la voix de Lee Harvey Oswald, l'assassin présumé du président Kennedy. Un sans-abri se jette du haut d'un édifice de la place d'Armes. Ayant séjourné à plusieurs reprises en psychiatrie, il prétendait avoir participé, avec le FLQ, à l'assassinat de Pierre Laporte. Sur le toit, avant de sauter, il laisse deux portefeuilles, ceux des victimes. La série de meurtres se poursuit, les cadavres s empilent... De retour à la section des crimes majeurs, le sergent-détective Victor Lessard mène l enquête avec, pour le meilleur et pour le pire, la truculente Jacinthe Taillon. Je me souviens parle d'identité à bâtir, de mémoire à reconstituer et de soif d'honneur.

Chouette le nouveau Michaud qui rempile avec son personnage de Victor Lessard: je-suis-joie .

Plume venue du pays où l'on saupoudre les frites de fromage et où un mot peut prendre un sens totalement risible (allez dire à un Québécois que vous jouez avec vos gosses vous verrez sa tête), Michaud nous livre une fois de plus un roman inédit mais au style égal, passionnant, voire hypnotisant (et je parle bien du roman pas de ses yeux soyons clairs là dessus).

Lessard est de retour (yes!), et ce pour un sacré paquet de pages qui gardent un rythme constant pour une intrigue menée tambour battant. Bref du tout bon polar assaisonné à la sauce Michaud qui a décidément un style bien à lui et inimitable.

Je me suis laissée enporter par ces pages , par ce pavé (oui c'est un pavé). J'ai pris beaucoup de plaisir à suivre ce personnage, son enquête. Quand intrigue de qualité se mêle au personnage bien typé, et bein la sauce prend et c'est un régal pour les amateurs du genre.

L'autre bonne nouvelle? Pas besoin de devoir attendre que votre libraire reçoive le premier opus pour découvrir la plume ... Beau nombre découvre le thriller made in Québec avec ce troisième volet et quant à moi je n'ai pas encore lu le second (je suis un boulet et j'assume).

Alors si vous avez envie d'autre chose, de zapper le sentiment de déjà vu et de vous plonger dans une enquête prenante, je ne peux que vous inviter à découvrir ces volumes (en plus .. les couvertures sont de toute grande classe je trouve).

Merci Babelio et merci les éditions Kennes!

tous les livres sur Babelio.com

Rédigé par Sophie

Repost 0
Commenter cet article