Celles de la rivière - Valerie Geary

Publié le 9 Décembre 2015

Celles de la rivière - Valerie Geary

La femme qu’emporte la rivière Crooked flotte entre deux eaux. Sur la rive, deux fillettes qui jouent dans l’après-midi ensoleillé. Elles sont les premières à découvrir le corps et, soudain, leurs jeux cessent. Leur enfance bascule dans la dureté du monde des adultes. La veille, leur père les a laissées seules suffisamment longtemps pour qu’elles puissent le croire coupable de meurtre. Pour ne pas le perdre, comme elles ont perdu leur mère quelques semaines auparavant, elles décident de mentir sur son emploi du temps… et resserrent bien malgré elles les mailles du soupçon autour de lui, le livrant en pâture à une petite ville dont les préjugés et les rancunes lui laissent peu de chances…

Désarçonnée je suis ... Mais oui mes bonnes gens, désarçonnées, et ce parce que je n'arrive pas à me situer par rapport à ce roman.

Vous prendez quoi au menu? Un peu de tout merci! Voilà comment résumer le bouquin que j'ai tenu entre les mains. Et oui ... un peu de tout. Du polar, du thriller, de l'aspect romantique Argg mais tous les genres y sont et l'on passe de l'un à l'autre! Et bien moi ça, ça me perturbe d'autant plus que du coup je n'ai pas réussi à trancher si j'adhérais ou pas (houuuuuuu la vilaine fille chiante que voilà ... oui mais j'assume ouf!).

Plus j'y réfléchis et plus je m'y perds. L'auteure m'a baladée d'un style à l'autre, d'une ambiance à l'autre, entre un suspens implacable qui se voit coupé ou plutôt contrebalancé par les éléments naturels tels un appel au calme. Certains y ont vu un atout majeur, moi j'y ai vu de la déstabilisation qui a fini par me lasser quelque peu. Pourtant l'histoire m'a emportée. Je me suis lassée mais je voulais savoir, j'ai posé le livre mais voulais le reprendre pour avancer. Là aussi tout un jeu de "je t'aime moi non plus" auquel on adhère ou pas.

J'ai passé un moment bizarre et je pense qu'au final, si je n'arrive pas à me situer c'est que le moment fut marquant.

Je remercie Babelio et les éditions Mosaic pour cette découverte.

Rédigé par Sophie

Repost 0
Commenter cet article