Gardiens des cités perdues T3 "Le grand brasier" - Shannon Messenger

Publié le 25 Novembre 2015

Gardiens des cités perdues T3 "Le grand brasier" - Shannon Messenger

Sophie Foster n’a décidément pas le temps de souffler ! Silveny, qu’elle a aidé à placer en sécurité au Sanctuaire, y subit les attaques inexpliquées d’une autre alicorne. Le Conseil envoie donc la jeune fille, accompagnée de Keefe, vérifier ce qui cloche. Mais leur première tentative les emmène jusqu’à la maison où Sophie a grandi, en Californie, où ils trouvent un message codé laissé à son intention par le Cygne Noir. C’est le début d’un tourbillon de révélations et de rebondissements qui va emmener Sophie des couloirs inquiétants du manoir où vit la famille de Keefe aux montagnes de l’Himalaya où se niche un Sanctuaire prodigieux peuplé de dinosaures, salamandres, centaures et autres sasquatch, en passant par les cellules sordides de la prison secrète des elfes, Exil. La fantaisie et l’inventivité de Shannon Messenger font de nouveau des étincelles ! Retrouvez Sophie dans le troisième tome de la série Gardiens des Cités perdues, où le mystère s’épaissit autour de sa naissance et le monde magique des elfes se colore d’une teinte plus sombre.

Parfois au milieu des factures on trouve des surprises, comme par exemple un tome 3 attendu par la maisonnée parce que cette série est une lecture en parallèle moman / fiston.

"Gardien des cités perdues" est assurément une valeur sûre dans le domaine de la série pour jeunes lecteurs. Si l'on en doutait encore, ce troisième tome vient confirmer la donne en nous livrant un récit regroupant toutes les qualités rencontrées dans les premiers volets.

Une fois de plus, Madame Messenger s'est laissée emportée par son récit et y met son âme d'aventurière au pays des merveilles pour nous offrir une histoire qui se renouvelle tout en restant elle même et qui surtout nous emmène dans un autre monde pour des heures d'évasion (et dieu seul sait que pour le moment l'évasion nous en avons tous besoin).

Sophie va vers d'autres aventures, fait d'autres rencontres, relève d'autres défis et le fait à merveille. Pourquoi? Parce qu'elle porte un prénom merveilleux (oh ça va j'ai bien le droit de rimer un peu), mais surtout parce que sa créatrice sait manier la plume comme d'autres manient leur jouet préféré.

Se laisser emporter? Rien de plus facile, jeunes et moins jeunes (bouhou) s'y retrouvent pour un pur moment de plaisir, pour se couper du monde et s'évader et surtout ne pas penser.

J'ai une fois de plus passé un très bon moment, et reste convaincue du bien fondé de conseiller cette lecture qui tient sa ligne de conduite et qui surtout ne s’essouffle pas.

Allez hop si ce n'est pas encore fait je vous encourage vivement à découvrir cette série.

Rédigé par Sophie

Repost 0
Commenter cet article