Le secret du mari - Liane Moriarty

Publié le 3 Août 2015

Le secret du mari - Liane Moriarty

Jamais Cecilia n aurait dû lire cette lettre trouvée par hasard dans le grenier. Sur l enveloppe jaunie, quelques mots de la main de son mari : « À n ouvrir qu après ma mort ». La curiosité est trop forte, elle l ouvre et le temps s arrête... À la fois folle de colère et dévastée par ce qu elle vient d apprendre, Cecilia ne sait que faire : si elle se tait, la vérité va la ronger, si elle parle, ceux qu elle aime souffriront.

Alors comme ça le voilà le roman qui a conquis l'Amérique (dixit le bandeau). Et bien et bien ...

Je me demande: mais pourquoi ?

Je n'ai donc pas l'âme américaine (sorry), ni l'âme nécessaire pour apprécier ce roman visiblement.

La première partie du bouquin ressemble à un épisode de Desperates Housewives qui aurait oublié d'être drôle, et qui aurait oublié de nous fournir des personnages crédibles et attachants . Ah bah oui trop de clichés tuant le cliché, ces acteurs sont pour moi plats, insipides, inodores, purement sur papier et dénués d'existence réelle. Des caricatures, un petit groupe de caricatures voilà ce que j'avais devant moi. Mais bon passons encore l'écriture étant tout de même un minimum prenante on s'accroche en attendant de savoir quel est le fameux secret, que contient cette foutue lettre, et qu elle est le lien entre les ptites madames qui se croisent (dans la mesure où tout d'un coup pif paf pouf tout le monde se retrouve dans un même chapitre il y a bien une raison non ?).

Pile poil au milieu du livre comme ça, par surprise, telle votre facture de régularisation d'énergie (pour comparer avec un élément surprenant au mauvais moment et désagréable), Cécilia lit la lettre (et on a presque envie de dire "ah enfin" à force de lire ses tergiversations). Et là moment de déception intense ... THE lettre manque de sentiments, de naturel, d'humanité quoi et nous livre un secret gros comme la terre, auquel certes on ne s'attend pas forcement mais qui voilà est là. Ce qui est sensé être la charnière du roman se révèle au final comme le premier pas sur le pont des soupirs. Oui je suis exigeante et chiante (je sais), oui beaucoup aiment et proclament le coup de coeur (moi coeur rebelle), oui il y a un fond intéressant (dommage la forme fait plof). Mais avoir les bons ingrédients ne suffit pas à faire une recette de qualité! Bref pour moi ce roman c'est comme brûler au micro-onde un chocolat noir brut supérieur 70% de cacao ...

Après je vous le répète, beau nombre de lecteurs s'y sont attardés et ont aimé. Aussi ne fermez pas la porte au bouquin et allez à sa découverte, faites-vous votre propre opinion. Moi c'est bon j'ai la mienne ;)

Et oui mes braves gens non seulement je me fais rare mais en plus je reviens pour me plaindre pauvres de vous ;)

A bientôt!

Rédigé par Sophie

Repost 0
Commenter cet article

dominica 03/08/2015 08:11

j'avais très envie de découvrir ce livres mais plus les critiques arrivent et plus je freine, je vais peut être suivre la tienne et tenter quand même
merci en tous les cas

Sophie 03/08/2015 08:22

je pars toujours du principe qu'il faut se faire son idée :) en ajoutant que pour le moment je suis particulièrement difficile ;) si tu te fais ton idée reviens avec le lien vers ton avis que je me réjouis de lire!