Let the sky fall - Shannon Messenger

Publié le 13 Juin 2015

Let the sky fall - Shannon Messenger

Personne ne s'explique que Vane Weston ait pu survivre, enfant, à l'ouragan qui a tué ses parents. À son réveil, étendu parmi les débris laissés par le passage de la tempête, il n'avait pas le moindre souvenir de son passé – à l'exception du beau visage d'une fillette ballotée par les vents. Malgré les années qui passent, elle rend de temps en temps visite en rêve au jeune homme, qui s'accroche à l'espoir qu'elle ne soit pas qu'un fantôme. Il ne croit pas si bien dire. L'inconnue, Audra, est un être de chair et de sang, mais elle n'a rien d'humain. C'est une sylphe, une créature liée au vent, qu'elle sait manipuler pour voler dans les airs, transmettre des messages ou livrer bataille. Sa mission ? Le protéger. Malheureusement, l'histoire se répète : une maladresse et Audra révèle à leur pire ennemi l'existence de Vane. Celle qui vient peut-être de causer sa mort est aussi son seul espoir de survie : le jeune homme n'a que quelques jours pour comprendre qui il est vraiment ou c'est la mort qui l'attend. Les nuages s'amassent à l'horizon, et un vent mauvais balaie les sables du désert... Survivront-ils à l'orage qui se lève à l'horizon ?

Shannon Messenger ... Voilà un nom sur lequel il va falloir assurément compter. Après nous avoir régalé avec ses "Gardiens des cités perdues", voilà qu'elle nous revient avec un roman estampillé young adult. Autre style, autre réussite! La dame serait-elle atteinte du même syndrome que Samantha Bailly, le syndrome " Touche à tout qui réussit tout ce qu'elle entreprend"? Il va falloir commencer à être attentif au moindre symptôme pour se faire une idée sur la question mais c'est bien parti pour ...

Un style tout à fait différent tout en gardant la "griffe Messenger". Un roman prenant, décoiffant (oh oui fallait bien un jeu de mots pourri à un moment ;) ), agrippant (bon courage pour le lâcher ... si vous l'offrez à vos ptits jeunes attendez la fin des examens!). C'est du Messenger qui se lâche et qui donne le sentiment de moins rechercher une certaine forme de perfection, et ça marche du tonnerre. Tout au long du récit, j'ai juste eu l'impression que l'auteure se faisait plaisir et s'éclatait à nous contaminer. Je l'ai sentie emballée par ses personnages et son histoire, sûre d'elle et de la direction qu'elle voulait imposer aux vents. Et si après tout c'est elle qui avait pris le pouvoir sur les éléments l'espace de quelques heures? Une totale réussite sur fond de twister, pour cette 'auteure qui était attendue au tournant. Une autre direction plus "young adult" mais un virage amorcé avec succès.

Ma question ? Mais que nous réservera-t-elle ensuite ?

Merci aux éditions Lumen pour ce très bon moment.

Rédigé par Sophie

Publié dans #ado - young adult, #partenariat

Repost 0
Commenter cet article