Nous les menteurs - E. Lockhart

Publié le 23 Mai 2015

Nous les menteurs - E. Lockhart

Une famille belle et distinguée. L'été. Une île privée. Le grand amour. Une ado brisée. Quatre adolescents à l'amitié indéfectible, les Menteurs. Un accident. Un secret. La vérité.

Attention attention, je vais vous parler d'un roman qui m'a marquée et touchée par son aspect vénéneux teinté de folie .... Nous les menteurs ou Ode à la jeunesse dorée qui tombe de son piédestal, ou tout simplement chronique d'un excellent roman.

Des ados, qui semblent bien sous tous rapports. Une jeune fille souffrant entre autre d'une amnésie suite à un accident (dont on ne peut prononcer le nom), une famille étouffée par le poids des secrets et par l'envie (vilain vice vilain vice). Des non dits, de la folie qui s'installe, de la rage adolescente, et ... et un dénouement.

Une plume douce amère, édulcorée, puissante, prenante, et machiavéliquement enivrante. Si j'osais, j'irais presque jusqu'à dire qu'elle m'a plongée dans un malaise à la Megan Abbott, et dans une mélancolie à la Eugenides.

Se laisser emporter par les personnages est tout aussi aisé que de se laisser bercer par les vagues de leur île. Se laisser aller à la mélancolie ambiante est tout aussi aisé que de se mêler aux secrets de famille. Quant une plume parvient à faire passer son sujet en vous le faisant vivre, elle a gagné beaucoup de chose, mais quant en plus l'histoire est menée de façon à vous passionner alors dans ce cas c'est cause acquise et moment exquis.

Bien sûr le sujet n'est pas jouasse et prompt à la blague, mais ... Quelle subtilité d'écriture, quel travail du personnage principal qui effacerait presque toutes les autres belles choses du roman. Continuons sur cette lancée d'éloges. Oui parce que vanter les mérites de la plume ne peut se faire sans toucher un mot de la fin. Je ne l'ai pas vue venir, je me la suis prise en pleine face et ai sans doute été aussi choquée que l'héroïne que j'ai suivie au fil des pages. Quelques larmes et effets de surprises choquants plus tard, je me suis surprise moi aussi à être soulagée de savoir. Mince, en fait j'ai vécu mon roman (ouhhhhh que j'aime ça).

Des comme celui-là j'en veux encore et encore .... Un excellent roman pour un excellent moment, lisez-le!

Rédigé par Sophie

Publié dans #ado - young adult

Repost 0
Commenter cet article