Ma raison de vivre - Rebecca Donovan

Publié le 1 Avril 2015

Ma raison de vivre - Rebecca Donovan

Lycéenne parfaite, athlète accomplie aux notes maximales, Emma n'a pourtant qu'une amie, Sara, et ne sort jamais. Personne ne la connaît vraiment. C'est ce mystère qui attire immédiatement Evan, tout juste arrivé de San Francisco. En quelques jours, il va bouleverser le quotidien bien huilé de la jeune fille, et devenir sa raison de vivre. Mais il ignore qu'en tentant coûte que coûte d'entrer dans sa vie, il la menace directement. En effet, Emma vit chez son oncle et sa tante qui la maltraitent quotidiennement, parfois jusqu'au sang. Et si elle fait profil bas, c'est avant tout pour que personne ne remarque ses nombreux bleus...

Contrairement à de nombreux lecteurs, ce roman ne fut pas un coup de coeur pour moi. Cependant, je ne peux pas dire non plus que je n'ai pas aimé car si, j'ai tout de même pu l'apprécier. Disons que pour moi il a ses qualités et ses défauts mais qu'il n'empêche qu'il reste un moment de lecture à vivre.

Ce roman, je dois avouer l'avoir lu la boule au ventre. Pourquoi? Parce que l'auteure fait de la peur de son héroïne un sentiment contagieux qui prend le lecteur aux tripes. Le travail de maintien de la tension est exceptionnel pour certains passages du livre et a le mérite d'entraîner dans la spirale infernale vécue par Emma. Par contre, là ou ça coince pour moi, c'est au niveau des réactions de la jeune fille qui pour moi ne collent pas avec ce que j'ai déjà pu vivre sur le terrain. Déformée professionnellement parlant ? Je le crains ... Après au final considéront cela comme la preuve que le ressenti face à une lecture est directement dépendant de notre formatage quotidien. La fin m'a quant à elle laissé un goût d'inachevé et de "rapidement expédié". Nous nous retrouvons face à une scène terrible débouchant directement sur un épilogue des plus flous .... Alors que le bouquin avait pris un rythme plus lent virant presque sur du "serein", tout d'un coup cette scène arrive .... tout d'un coup cet épilogue .... Expédiés, presque jetés à la figure du lecteur et ça j'avoue, même si une fin ouverte est souvent appréciée et nous laisse imaginer le reste, là c'était juste une déception. Expédiée également une intrigue secondaire pour laquelle on commençait à avoir un peu de dénouement (la mère). Vraiment, j'ai eu le sentiment d'une fin à l'emporte pièce pour coller dans un nombre de pages souhaités (là où d'autres passages sont pour mois inutiles).

Le bilan ?

Un moment lecture que l'on se prend dans les tripes comme un coup de poing violent malgré ses défauts. Il est loin d'être un coup de coeur, mais il est très intéressant. Un bouquin qui encore une fois malgré les bémols soulignés doit être lu, ne fusse que pour inciter à briser la loi du silence.

Rédigé par Sophie

Publié dans #ado - young adult

Repost 0
Commenter cet article