La vie est facile, ne t'inquiète pas - Agnès Martin-Lugand

Publié le 25 Avril 2015

La vie est facile, ne t'inquiète pas - Agnès Martin-Lugand

" Alors que j'étais inconsolable, il m'avait mise sur le chemin du deuil de mon mari. J'avais fini par me sentir libérée de lui aussi. J'étais prête à m'ouvrir aux autres. " Depuis son retour d'Irlande, Diane a tourné la page sur son histoire tumultueuse avec Edward, bien décidée à reconstruire sa vie à Paris. Avec l'aide de son ami Félix, elle s'est lancée à corps perdu dans la reprise en main de son café littéraire. C'est là, aux Gens..., son havre de paix, qu'elle rencontre Olivier. Il est gentil, attentionné et surtout il comprend son refus d'être mère à nouveau. Car Diane sait qu'elle ne se remettra jamais de la perte de sa fille. Pourtant, un événement inattendu va venir tout bouleverser : les certitudes de Diane quant à ses choix, pour lesquels elle a tant bataillé, vont s'effondrer les unes après les autres. Aura-t-elle le courage d'accepter un autre chemin ?

On commence par la minute musicale ? Le titre ne vous rappelle rien ? Si si cherchez .... Mais oui! Aaron! Mais comme vous mettre la chanson "Little Love" serait trop facile, j'en profite je vous glisse ma préférée :

Voilà qui est fait, je peux maintenant passer au bouquin.

Pour vous livrer mon sentiement, je vais vous retracer brièvement mes sentiments par rapport aux autres bouquins de l'auteure. Souvenez-vous le best-seller "Les gens heureux lisent et boivent du café". Je n'ai pas compris l'engouement par rapport à ce bouquin ... Pour moi c'était une romance qui se lit mais trop simple, trop pauvre et qui se termine sur un bof bof bof (à mes yeux je précise car n'oublions pas qu'il fut un coup de coeur pour beau nombre de lecteurs très vite ralliés à la cause de Mme Martin-Lugand). Mais allez savoir pourquoi je me suis plongée dans "Entre mes mains le bonheur se faufile", duquel je suis ressortie sur un gros "waw respect",  et me mettant face à un constat sans appel: quel travail accompli par l'auteur depuis "Les gens ...". Elle signait là un roman prenant qui avait même fini par me faire ressortir ma machine à coudre. Alors évidemment, à la sortie de "La vie est facile, ne t'inquiète pas", j'avais vraiment envie de le lire, animée par la curiosité de savoir ce que devenait sa plume et ce qu'elle en avait fait depuis.

Je vais droit au but? Merci ... Merci d'avoir accompli ce chemin, merci d'avoir tant travaillé, merci d'avoiur donné ce souffle à votre plume. Parce que oui, elle continue son chemin et sa plume est à nouveau encore plus forte, encore plus sûre d'elle, et a réellement réussi à me toucher. Ce roman est travaillé, en aucun cas surfait, et a réussi à m'embarquer réellement. Si bien que je n'ai pas eu l'impression de retrouver les personnages qui ont animé le premier opus, mais bien de les découvrir là où je n'avais pu les saisir il y a une petite année je crois. Et je me suis régalée, au point d'en oublier le premier volet. Je me suis laissée prendre au jeu, j'ai pris beaucoup de plaisir à suivre Diane, et ... me suis surprise à écraser une larme (pleurer comme une patate sur un roman j'adore ça vous le savez).

Alors bravo, BRAVO Mme Martin-Lugand pour ce chemin parcour, pour ce travail accompli, votre roman transpire le désir de rendre une histoire de qualité au lecteur. Une humilité et un respect du lectorat est palpable ce qui pour moi est un des signes des grands auteurs. ALors voilà je vais faire mon coming-out: au premier roman je n'ai pas aimé, le second a su me toucher, et le troisième me fait attendre le suivant avec impatience.

Même si vous n'avez pas aimé "Les gens heureux ..." prenez le temps de consacrer du temps à "La vie est facile ..." de toute façon on peut aisément se passer du premier pour suivre celui-ci. Bien sûr cela reste de la romance (mais moi j'adore ça au grand désespoir de certains), mais nous sommes là dans la romance de qualité, nous sommes là face à un bouquin de qualité que j'ai refermé le coeur serré.

Merci aux éditions Lafon pour cette découverte ou plutot pour cette leçon sur fond de "ne rejette pas un auteur sur base d'une première impression"

Rédigé par Sophie

Publié dans #romance, #litté dite blanche, #partenariat

Repost 0
Commenter cet article