L'heure des fous - Nicolas Lebel

Publié le 12 Avril 2015

L'heure des fous - Nicolas Lebel

Une plongée dans l'univers des SDF. Paris : un SDF est poignardé à mort sur une voie ferrée de la gare de Lyon. « Vous me réglez ça. Rapide et propre, qu'on n'y passe pas Noël », ordonne le commissaire au capitaine Mehrlicht et à son équipe : le lieutenant Dossantos, exalté du code pénal et du bon droit, le lieutenant Sophie Latour qui panique dans les flash mobs, et le lieutenant stagiaire Ménard, souffre-douleur du capitaine à tête de grenouille, amateur de sudoku et de répliques d'Audiard... Mais ce qui s'annonçait comme un simple règlement de comptes entre SDF se complique quand le cadavre révèle son identité. L'affaire va entraîner le groupe d'enquêteurs dans les méandres de la Jungle, campement de fortune au coeur du bois de Vincennes, dans le dédale de l'illustre Sorbonne, jusqu'aux arrière-cours des troquets parisiens, pour s'achever en une course contre la montre dans les rues de la capitale. Il leur faut à tout prix empêcher que ne sonne l'heure des fous...

Non vous ne rêvez pas ...

Oui je publie un second billet le même jour, et même que vous verrez un jour je n'aurai plus de chroniques en retard.

J'ai longtemps hésité à ouvrir un bouquin de Mr Lebel pour une raison tout simple: polar. Le polar est un style littéraire avec lequel j'éprouve quelques difficultés. En effet, lorsque je lis une enquête, j'ai besoin de frissonner, de craindre que le "méchant vilain" (copyright de ma fille) ne sorte du bouquin pour venir m'agresser dans mon canapé. Pourquoi? Parce que cela me permet de m'approprier l'enquête ce qui pour moi est essentiel.

Mais pourquoi j'ai ouvert ce bouquin alors ? Parce qu'il m'a chaudement été recommandé par Denis, que nous avons décidé avec Sophie (oui oui encore ce prénom nos parents étaient vachement inspirés je sais) d'y aller en lecture commune, et que Nicolas Lebel est une personne adorable qui vous donne l'envie de part sa gentillesse et sa simplicité de le lire et de le découvrir.

Venons en au fait: le bouquin.

J'ai eu un peu de mal à entrer dedans pour une raison toute simple: le premier chapitre était pour moi trop stéréotypé. Le flic bourru qui persécute le stagiaire aux allures de jeune premier qui ne manque pas de dragouiller l'inspectrice jolie et gentille, .... hummm oui certes mais rien d'original jusque là. Pas grave passons au dessus et plongeons dans l'enquête qui est .. une véritable enquête de polar qui fait passer un bon moment mais qui ne fait pas frissonner (et ce n'est pas le but premier donc ça tombe bien). Et vous savez quoi? J'ai eu en tête tout le long le célèbre "Navarro j'écoute" (et ne riez pas j'ai grandit avec le comissaire et ses mulets). D'ailleurs tant qu'à faire hop le générique:

L'enquête se laisse suivre, elle se lit, on se prend au jeu. Oui mais voilà pas de méchant vilain qui vous attend au tournant et la certitude que je ne suis pas faire pour le polar. La preuve, je n'ai pas pu apprécier à sa juste valeur la plume de l'auteur. 

Alors j'ai envie de vous dire que si VOUS vous aimez le style enquête policière sympa, foncez car vous passerez un excellent moment. Mais si comme moi vous aimez vous faire peur tout seul jusqu'au bout de la nuit alors ouvrez-le avec précaution.

Un auteur à suivre pour les amateurs du genre il ne fait aucun doute. Moi par contre je vais attendre un peu avant d'en lire un autre (dans un autre moment où j'aurai envie de me replonger dans ma jeunesse)

Rédigé par Sophie

Publié dans #polar - thriller

Repost 0
Commenter cet article

LaFée 12/04/2015 17:10

❤️Navarro forever!

Sophie 12/04/2015 18:08

à fond ! c est comme un deuxième père on a grandit avec ;)