L'enfant aux cailloux - Sophie Loubière

Publié le 29 Avril 2015

L'enfant aux cailloux - Sophie Loubière

Elsa Préau est une retraitée bien ordinaire. De ces vieilles dames trop seules et qui s'ennuient tellement - surtout le dimanche - qu'elles finissent par observer ce qui se passe chez leurs voisins. Elsa, justement, connaît tout des habitudes de la famille qui vient de s'installer à côté de chez elle. Et très vite, elle est persuadée que quelque chose ne va pas. Les deux enfants ont beau être en parfaite santé, un autre petit garçon apparaît de temps en temps - triste, maigre, visiblement maltraité. Un enfant qui semble l'appeler à l'aide. Un enfant qui lui en rappelle un autre... Armée de son courage et de ses certitudes, Elsa n'a plus qu'une obsession : aider ce petit garçon qui n'apparaît ni dans le registre de l'école, ni dans le livret de famille des voisins. Mais que peut-elle contre les services sociaux et la police qui lui affirment que cet enfant n'existe pas ? Et qui est vraiment Elsa Préau ? Une dame âgée qui n'a plus toute sa tête ? Une grand-mère souffrant de solitude comme le croit son fils ? Ou une femme lucide qui saura croire à ce qu'elle voit ?

Que dire ... A part je me suis faite avoir en beauté du début à la fin ...

J'avais peur d'ouvrir ce roman, peur de verser dans le mélo (avouez que les craintes sont légitimes une fois que vous avez lu le pitch), peur de me trouver face à un sujet sensible avec lequel j'ai du mal (coeur de maman tout ça tout ça ). Et pourtant, ce roman, je l'ai dévoré malgré un début désarçonnant.

Quel personnage singulier que cette Madame Préau, ancienne directrice d'école, un peu trop attentive aux enfants et flirtant avec la folie.

Quel "drôle" de contexte que celui de cette famille que la vie n'a pas épargnée et menée par une doyenne excentrique et quelque peu déphasée.

Quelle curieuse vie de famille que celle des voisins d'en face, mais que peuvent-ils cacher?

Ajouter à cela d'étranges phénomènes (réels ou fruits de l'imagination d'Elsa?), des situations préoccupantes, une excellente dose de suspense et des personnages précis. Vous l'aurez compris, tous les ingrédients pour faire un bon roman sont réunis.

Un page turner, un vrai, un de ceux qui vous emportent au bout de la nuit.

Mais aussi une vraie partie de squash avec vous, lecteur, dans le rôle de la petite balle.

Un roman noir qui vire au gris. Un bouquin qui se dévore et qui porte pas mal de choses en lui. Un écrit mené par une plume surprenante qui saura vous saisir entre ces mots. Que l'on aime ou pas, on ne peut rester indifférent au talent de Sophie Loubière tant celle-ci apporte vie et précision à l'action qu'elle veut faire vivre à son lecteur.

Je me suis régalée, moi qui hésitais à me plonger dedans! Une excellente lecture que je ne manquerai pas de recommander.

Rédigé par Sophie

Repost 0
Commenter cet article

Sophie Loubière 04/05/2015 13:45

Merci Sophie!
Ravie que vous ayez pris autant de plaisir à cette lecture. Oui, difficile d'écrire le pitch de ce roman (mon éditeur y a bcp travaillé). Aborder la maltraitante même en distance (comme dans ce roman) peut faire peur à certains lecteurs. Si vous avez une suggestion à faire pour la 4ème de couv', n'hésitez pas.
Ce roman a été écrit en hommage à ma mère qui toute sa vie a combattu la maltraitance (elle était éducatrice). Elle parvenait à nous en parler à la maison sans jamais tomber dans le pathos ou le fatalisme. Parler de ce sujet est déjà important en soi.
Bien cordialement, Sophie Loubière

Sophie 04/05/2015 13:50

C'est en vous écoutant parler de votre maman à la foire du livre que je me suis dit au final que je devrais peut-être passer au dessus du pitch et l'ouvrir :) une superbe lecture en tous cas ....