Frog Music - Emma Donoghue

Publié le 14 Avril 2015

Frog Music - Emma Donoghue

Les choses de la vie sont sujettes aux ricochets. On peut influer sur les dispositions du ciel en chantant. Ou apprendre à pédaler en marche arrière – et ça, ça peut toujours servir. […]
Les faits sont durs comme des pierres et inamovibles, mais Blanche doit avancer, les contourner, trouver son équilibre, avec le sourire plein d’assurance d’une écuyère rompue aux acrobati
es.

Si je dois élire un bouquin ayant, à mes humbles yeux, atteint la perfection ces derniers mois, sans hésiter je choisi le tonitruant "Frog Music" de la grande Emma Donoghue.

Souvenez-vous du magistral "Room" et de la question qui s'en est suivie: "L'auteure tiendra-t-elle cette route sur ses autres romans?". J'ai la réponse à cette question ... Et c'est oui milles fois oui , un énorme OUI!

Ne cherchez pas de point commun avec son best seller, il n'y en a pas si ce n'est l'exploitation du thème de la femme malmenée et mère se révélant protectrice. Par contre .... même si le style est différent, Mme Donoghue excelle toujours autant dans l'art de traiter son histoire et ses personnages. Les émotions transpercent, tour à tour on a envie de secouer Blanche, de la prendre dans nos bras, j'ai tremblé pour elle, j'ai été révoltée par son destin. Quant à Jenny, parlons-en de cette éprise de liberté que la vie n'a pas épargnée: particulière et singulière cherchant à s'attacher pour aussi vite s'éloigner. Une personnalité hors norme pour ce personnage duquel démarre toute l'intrigue (ce qui est normal, elle EST une intrigue à elle seule).

La plume... Une fois de plus je ne pourrai que vanter la capacité d'adaptation des écrits d'Emma Donoghue à l'histoire qu'elle veut nous livrer. Là où elle m'avait bousculée (et même repoussée dans un premier temps) avec ce style enfantin à la limite de l'agaçant dans la première partie de "Room", on retrouve ici des écrits alternant tendresse et détresse mais de façon parfois si crue (comme pour provoquer un léger malaise et nous rappeler que non son histoire n'est pas un conte de fée?). Si crue mais pourtant si pudique, juste ce qu'il faut pour s'adapter à ses personnages et leur donner vie comme il se doit.

Un merveilleux western au féminin sur fond de grandes espérances et de déchéances. Une histoire à 100 à l'heure qui sait pourtant se poser pour nous permettre de nous imprégner des ressentis de ces héroïnes. Un duo de femmes tellement différentes mais pourtant touchantes. Une lecture dense et riche mais qui est pourtant impossible à poser (j'ai fini par nier mes enfants pour avoir le dénouement ... rassurez-vous ils vont bien leur papa a pris le relais comprenant que connaître la fin était vital pour ma santé mentale).

Alors vous vous en doutez, un énorme coup de coeur (et pourtant j'avais peur car encore une fois il est dur d'égaler le superbe "Room" dont on parle tant).

Et surtout un énorme merci à Babelio (site sur lequel je déposerai 5 étoiles .... on ne peut mettre plus malheureusement) ainsi qu'aux éditions Stock pour m'avoir permis de découvrir cette pépite un peu avant sa sortie.

Pour vous ruer dessus? Il faudra attendre le 22 avril mais soyez sans crainte patienter vaut vraiment le coup ...

Rédigé par Sophie

Publié dans #partenariat

Repost 0
Commenter cet article