Des enfants trop parfaits - Peter James

Publié le 22 Avril 2015

Des enfants trop parfaits - Peter James

John et Naomi n’arrivent pas à se remettre de la mort de leur fils, emporté par une maladie génétique rare à l’âge de quatre ans. Lorsqu’ils rencontrent le mystérieux docteur Leo Dettore, ils voient en lui l’homme providentiel. Le généticien connaît en effet une méthode infaillible pour que leur prochain enfant ne soit pas atteint de la même pathologie. Comment résister à la promesse d’un bébé en bonne santé ? John et Naomi décident de tenter l’expérience. Ils auraient pourtant dû comprendre que quelque chose clochait quand ils ont vu la liste : choix de la couleur des yeux, des cheveux, des traits de caractère, des aptitudes sportives… Leo Dettore crée des enfants sur mesure ! Trop tard pour faire marche arrière. Naomi est enceinte, et déjà quelque chose ne tourne pas rond…

Bon j'avoue, je suis mitigée.

Une première partie prenante, et je dirais même addictive, idéale d'ailleurs pour les longues nuits de veille de nos petites têtes blondes (Toi aussi tu es maman ? Toi aussi tu dois rester au chevet de ton enfant hospitalisé? Ce livre est pour toi). Une histoire originale et interpellante (Mais jusqu'où ira l'homme dans ses dérives scientifiques?) mais également effrayante (Répète après moi: un enfant ça peut quand même être sympa. Allez encore une fois: un enfant ça peut être sympa). Se laisser prendre au jeu est donc chose aisée, et oublier la fatigue, le stress (enfin non vu les circonstances de lecture faut pas rêver) est assez facile parce que honnêtement, comme diraient d'autres cop blogueuses: il fait le job.

Seconde moitié du roman? C'est comme une journée d'été ensoleillée qui se termine sur des gros nuages: le temps n'est plus radieux mais on ne doit pas en arriver à annuler le barbecue. Ca se lit, ça reste agréable, mais il manque le petit truc de la première moitié qui arrivait vraiment à me tenir en haleine, à me faire trembler .... et j'avoue, je me serais volontiers passée des passages bibliques qui pour moi ne servaient qu'à alourdir l'écrit (c'est bon on a compris: les disciples sont des pétés de première pas besoin d'en rajouter). Mais ne nous mentons pas ça reste prenant (et puis il ne s'agirait pas de ne pas savoir ce que deviennent ces petits anges).

La fin .... les 100 dernières pages ... Un gros suspense pour une grosse angoise pour en arriver à un dénouement touchant plus à la science-fiction un peu lourdasse qu'au thriller ... M'amenant à me dire "mais pourquoi?" un peu comme Moundir. Vous vous souvenez de Moundir ? Au fait c'est dans deux jour le retour de Koh (je m'égare ? ok ok ... mais je vous mets quand même la vidéo)

Et cette fin j'avoue elle m'a déçue. Sauf que ... sauf que les deux dernières lignes rattrappent quelque peu la sauce  ... Elles m'ont émue, et m'ont interpelée. Ben oui toi l'être humain, à jouer avec le feu un jour tu te brûles ...

Toutes mes considérations mises à part, j'ai bien envie de savoir ce que mes copines scientifiques pensent de ce bouquin. Je pense que certaines doivent pousser de gros gros soupirs face à certains points mais moi qui me suis toujours démarquée par ma brillante faculté à choisir le bon voisin pour les contrôles j'avoue ... je n'ai pas été dérangée par les énormités qui pourraient s'y trouver.

Allez une bonne lecture, un thriller vacances et au final on en redemande!

Rédigé par Sophie

Publié dans #polar - thriller

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article