Corbeau (l'intégrale) - Patricia Briggs

Publié le 13 Avril 2015

Corbeau (l'intégrale) - Patricia Briggs

Des cendres de Colossaë est né le peuple des Voyageurs, qui vont à travers le monde pour combattre l'Ombre. Craints de ceux qui redoutent la magie, les clans Voyageurs ont été décimés par les hommes qu'ils ont juré de protéger... Séraphe est l'une des dernières Voyageuses. Elle a été sauvée par un ancien soldat : Tiër. Ensemble ils se sont construit une vie tranquille. Jusqu'au jour où Tiër disparaît. Séraphe est alors rattrapée par ses vieux démons. Elle est la seule qui puisse tenir la promesse faite par ses ancêtres...

Ah ah vous n'en revenez pas en voyant que j'ai lu de la fantasy ... Je vois vos yeux écarquillés vous demandant "mais ... est-elle malade?". Et je vais même vous achever de ce pas: j'ai a-do-ré.

Adoré oui et surtout j'en sors admirative (rien que ça me direz-vous). J'ai en effet été subjuguée par cette capacité qu'a l'auteure de donner vie à son récit. Rythmé et addictif mais surtout sans cesse renouvelé. Je m'explique. Là où certain prennent 2,3 voire 10 chapitres pour un événement, Mme Briggs elle boucle l'affaire en 1 seul. Pas de temps mort, pas de narration inutile, à chaque chapitre son action et ce sans accro sur quasiment 800 pages. J'en suis restée bouche bée d'une telle efficacité et d'une telle richesse d'histoire!

Ce que je retiens également de ce roman (hormis les cernes), c'est sa capacité à vous faire décoller du réel, à oublier l'instant présent et à vous obliger à vous évader dans ce monde où rien n'est réel mais où tout finalement pourrait être (han oui je sais les puristes c est le but de la fantasy soyez sympa je découvre quoi!).

Parlons du traitement des personnages. Une totale réussite ... même le plus infect d'entre eux parvient à "captiver" le lecteur pour une seule et bonne raison: le traitement des sentiments, les mises en places, et les personnalités de chacun sont justes, exacts et appropriés à chacune des circonstances entrant en jeu. Un petit bijou je vous dit.

Mais il me fallait un bémol ou plutôt deux tous petits ri kiki mais ... qui m'ont un peu perturbée. Tout d'abord les prénoms. Pourquoi diable donner des prénoms impossibles aux personnages? Oui j'ai toujours un peu de mal avec ça (et j'entends les mauvaises langues me dire "nan mais t'as vu les prénoms de tes enfants?" gnacgnacgnac). Ensuite (et oui je sais ça fait partie du charme du genre et je dois m'y faire), l'époque n'est pas clairement située. Oui j'ai besoin de savoir que ça se passe dans telle époque et de façon plus ou moins précise car ça m'aide à me forger le film. Là pour le coup j'ai du faire un gros effort pour arriver à tous les planter dans une époque quelle qu'elle soit.

Au final? J'ai adoré cette lecture qui est d'une richesse incroyable et au potentiel évasion indéniable.

Rédigé par Sophie

Publié dans #fantasy

Repost 0
Commenter cet article

Scarlett Julie 13/04/2015 21:11

Il est dans ma PAL depuis bien trop longtemps ^^