Il ne faut pas parler dans l’ascenseur - Martin Michaud

Publié le 7 Mars 2015

Il ne faut pas parler dans l’ascenseur - Martin Michaud

Une jeune femme s'éveille après vingt quatre heures passées dans le coma et se lance à la recherche d un homme qui semble ne pas exister.
Un meurtrier sans merci décide que chacun doit payer pour ses fautes et applique sa propre justice. Des meurtres commis à une journée
d'intervalle déroutent la police de Montréal, dont le sergent-détective Victor Lessard. L enquêteur vivra des rebondissements troublants pour élucider cette affaire et découvrir la vérité qui révélera trois sombres dest
ins.

Martin Michaud, pour le moment, on en entend parler partout, absolument partout. De récompenses en articles élogieux en passant pas une large présence sur notre Foire du livre nationale (Bruxelles), il est là partout pour porter les couleurs de son Québec natal. Et bon sang ... la belle province ne pouvait être mieux représentée!

La nouvelle voix du thriller elle est là, elle nous vient du pays de la poutine, du sirop d'érable et de chanteuses aux timbres perçants. Elle est là, dans les lignes de cet auteur qui était injustement peu connu chez nous. Etait? Oui car je pense que dorénavant lorsque nous parlerons de grands noms du thriller, le sien sera cité et bon dieu, c'est mérité. Quoi je jure? Oui j'assume c'est l'effet "bon roman refermé là à l'instant même" veuillez me pardonner.

J'étais curieuse, curieuse de savoir ce qui pouvait bien se cacher entre les pages de cet auteur dont Argali nous a déjà pas mal parlé. Curieuse de savoir ce qui pouvait bien rallier les lecteurs à sa cause, alors je me suis procurée ce premier volume des aventures de Victor Lessard. J'ai passé un moment parfait avec ce flic dévoué à sa carrière au point de faire éclater sa vie de famille. L'intrigue est rythmée et menée au fil de chapitres ni trop longs ni trop courts, mais pile comme il faut pour avoir envie de lire le suivant. Les personnages sont riches et travaillés mais ni trop ni trop peu, juste de quoi nous permettre de nous les imaginer et de voir leur film se dérouler. Pas de rebondissements époustouflants non, mais par contre une tension constante pour cette enquête menée dans l'urgence et où les éléments sont doucement amenés avant le dénouement final. Oui vient le moment où l'on sent la solution venir, oui ce n'est pas l'effet feu d'artifice final, mais oui c'est diablement bien ficelé pour tout de même nous tenir en haleine.

Ce premier volet est plein de promesse pour la suite. La bonne nouvelle? Nous ne devrons pas attendre trop longtemps, deux sorties sont prévues pour cette année. Une plume fine et futée gage d'un bon moment lecture comme je les aime et surtout annonciatrice de futures belles lectures!

Rédigé par Sophie

Publié dans #polar - thriller

Repost 0
Commenter cet article

argali 21/05/2015 23:19

Je suis dans les dernières pages et j'adore, comme les précédents lus. Tu verras, l'écriture monte en intensité. Ayant lu le dernier né, le 4e des aventures de Victor Lessard, je peux te le confirmer. De bons moments de lecture en perspective.

Sophie 22/05/2015 06:27

tu me fais enser que je pense avoir loupé la sortie du suivant .. faudrait que j'aille vérifier :)
j'aime beaucoup beaucoup son écriture (et ses yeux) je ne m'attendais pas à une telle découverte!

Yvan 07/03/2015 17:25

tu le sais, j'ai rencontré l'auteur à Bruxelles, je suis également impatient de le découvrir (encore davantage après ton avis)
Moi ça sera avec Sous la surface

Sophie 07/03/2015 17:38

il m'attend aussi celui-là. l'auteur est adorable n'est-ce pas ? en tous cas c'est le souvenir qu'il me laisse ...

viou03 07/03/2015 14:48

Je suis entrain de le lire , j'en suis à la moitié et j'ai hâte de connaître le dénouement.

Sophie 07/03/2015 14:50

et j espere que tu apprécieras autant que moi !