Vieux, râleur et suicidaire. La vie selon Ove - Fredrik Backman

Publié le 24 Février 2015

Vieux, râleur et suicidaire. La vie selon Ove - Fredrik Backman

Ove est veuf, dépressif et grincheux - bien qu’il prétende le contraire. Depuis que sa femme est décédée, il se sent inutile. Plus encore depuis qu’il a été licencié. Chaque jour, il erre dans sa maison, graisse le plan de travail de la cuisine, fait ses rondes de sécurité dans le quartier pour vérifier que tout est en ordre, engueule tous les réfractaires qui roulent en voiture dans le lotissement (ne savent-ils pas lire le panneau d’interdiction ?!)… Et puis après ? Non, vraiment, il ne peut plus continuer ainsi. Alors il a décidé d’en finir… Mais entre la corde qui cède alors qu’il s’apprête à se pendre et un chat de gouttière qui ose le défier, ce n’est pas simple. Et c’est sans compter sur l’arrivée de ses nouveaux voisins, une jeune femme iranienne, son mari, et leurs deux enfants. Bousculant Ove dans ses derniers retranchements, interrompant chacune de ses tentatives de suicides - ce qui le met dans une rage folle -, Parvaneh va peu à peu le sortir de sa léthargie. Non sans mal... Toute sa vie, Ove a suivi les principes moraux que lui avait enseignés son père, principes dictés par une économie de tout, en toute circonstance. Inconditionnel de mécanique (Saab uniquement, le reste ne vaut rien), seule la rencontre de celle qui est devenue sa femme l’a sauvé d’une existence morne et triste. Mais au crépuscule de sa vie, un nouveau tournant est en vue. Peut-être pas celui auquel il s’attendait… Et nous non plus ! Tel un chat cabossé et craintif, à la fois drôle et touchant, Ove réveille l’instinct protecteur qui sommeille en nous. Mais attention, il griffe !

Un bouquin qui fait du bien. Un bouquin qui au final redonne confiance en l'humain. Un bouquin gentil, sympathique, mais tellement profond. Une petite merveille de sentiments aux accents sarcastiques mettant en scène un personnage exceptionnel dans son domaine.

Ove est grincheux, arrogant, méprisant, cassant. Mais Ove est aussi attachant, émouvant, percutant et parfois si doux.

Suivre Ove, c'est suivre l'histoire d'un vieux monsieur bourru au coeur "gros comme ça". C'est accepter de se laisser emporter dans un panel de sentiments humains rencontrés aux quotidiens et de les affronter. C'est aussi passer du rire à la petite larme d'une ligne à l'autre. Mais c'est aussi se laisser faire lorsque l'auteur nous place face à nos petits et gros travers.

Lire ce bouquin, c'est passer passer par deux étapes distinctes. La première qui vous fera passer un très bon moment, et la seconde qui vous serrera le coeur en vous proposant de vous poser sur différents thèmes de la vie dans ce qu'elle est de plus authentique, parfois cruelle et parfois si belle.

Une plume efficace et aiguisée qui va droit au but. Pas de fioritures, pas de recherche de l'effet littéraire idéal. Rien de tout ça non juste une plume sincère qui court sur le papier en toute simplicité pour mieux nous toucher. Impossible de rester insensible à ce vieux monsieur, impossible de l'empêcher de nous atteindre au plus profond de nous. Il laisse sa marque quelle qu'elle soit, et en tous cas son caractère atta-chiant me fera encore doucement sourire pendant un petit temps.

Rédigé par Sophie

Publié dans #litté dite blanche

Repost 0
Commenter cet article