Roméo et Juliette (manga) - Megumi Isakawa d'après l'oeuvre de William Shakespeare

Publié le 24 Février 2015

Roméo et Juliette (manga) - Megumi Isakawa d'après l'oeuvre de William Shakespeare

Au cours d'un bal masqué, Roméo et Juliette tombent follement amoureux l'un de l'autre. Malheureusement, cet amour n'est pas né sous la bonne étoile car leurs familles respectives, éternelles ennemies jurées, ne sauraient accepter cette union. Aidés par la nourrice de la jeune fille et le frère Laurent, les deux jeunes gens feront tout pour vivre leur passion et tenter de raisonner les Capulet et les Montaigu. Les amants de Vérone réussiront-ils à déjouer les rouages du destin, dans la plus belle tragédie romantique de tous les temps ?

Cela faisait un petit temps que j'avais envie de tester cette nouvelle collection de classiques en manga. Alors quand j'ai découvert que ce que je considère comme une des plus belles histoires d'amour de tous les temps y était passée, je ne pouvais résister.

Mon sentiment? A boire et à manger ... Mais une question: cette impression mitigée n'est-elle pas simplement due au fait que je considère les amants de Vérone comme une histoire intouchable?

Les dessins sont sympathiques et même franchement jolis, mais rien à faire, je ne suis pas parvenue à reconnaître mes "héros". Juliette ressemble en effet plus à la célèbre demoiselle de la pension des mimosas plutôt qu'à l'amoureuse éprise de son Roméo (quoi? la pension des mimosas ne vous dit rien? et Juliette je t'aime alors?), quant au Prince de Vérone je l'ai trouvé ... risible.

Par contre, l'histoire quant à elle suit fidèlement l'oeuvre du grand William à un sacrilège près (oui sacrilège rien que ça): "Oh Roméo pourquoi es-tu Roméo ...". Absente la célèbre scène .. ABSENTE! Le balcon est expédié en une bulle et basta point à la ligne, mais pourtant cette scène c'est l'âme de l'histoire d'amour de ces deux jeunes, c'est le moment qui fait rêver, qui émeut qui .... ABSENTE je vous dis! (oui vous sentez poindre la révolte? en effet).

Au final? Je l'ai gentillement dévoré et quelque peu apprécié. Après tout, si ça peut éveiller la curiosité des jeunes allergiques aux classiques et qui sait les inciter à lire la vraie version sans image .... je suis pour et j'adhère. Néanmoins, j'ai eu un peu de mal avec le concept pour toutes les raisons évoquées plus haut. Mais me revoilà face à ma question de départ: ne suis-je pas influencée par mes propres représentations ?

Allez hop qu'à cela ne tienne un peu de musique, parce que Roméo et Juliette c'est aussi Roméo + Juliette et cette sublime chanson, on ne va pas s'en priver!

Rédigé par Sophie

Publié dans #graphiques - bd

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

jerome 25/02/2015 13:21

J'ai quand même du mal à voir l'intérêt de cette forme de vulgarisation par le manga...

Sophie 25/02/2015 17:06

attirer les curieux dans mon genre -_- ça a marché re -_-