Pardonnable impardonnable - Valérie Tong Cuong

Publié le 4 Février 2015

Pardonnable impardonnable - Valérie Tong Cuong

Un après-midi d'été, Milo, douze ans, fonce à vélo sur une route de campagne. L'ivresse de la descente, un virage, et c'est la chute.
Tandis que l'enfant se bat pour sa vie, c'est toute sa famille qui vole en éclats. Milo était censé réviser ses cours d'histoire. Que faisait-il sur cette route ? Chacun cherche le coupable, mais personne n'est innocent.

Dans ce ballet des aveux où défilent ses parents, Céleste et Lino, son indéchiffrable grand-mère Jeanne et sa jeune tante Marguerite, se dessinent peu à peu les mensonges, les rapports de force et les petits arrangements qui cimentent cette famille. L'amour que tous portent à Milo suffira-t-il à endiguer la
déflagration ?

Un drame surgit, il en réveille d'autres, et tous vont commencer à se détruire jusqu'à ce que .... jusqu'à ce que je ne dirai rien pour ne pas spoiler !

Milo chute, il est dans le coma, et à partir de ce moment sa famille se relaye autour de lui. Chacun avec sa propre voix et sa propre sensibilité raconte l'histoire et réveille des blessures enfouies. 4 personnages vont ainsi verbaliser leurs sentiments de façon touchante, mais également troublante. 4 personnages vont se croiser, s'affronter, et retenter de s'apprivoiser tels qu'ils se révèlent être.

Les voix sont différentes mais ont toutes quelques chose à véhiculer. La plume qui leur donne vie est sensible et délicate comme pour ramener calme et humanité quand tous se déchirent.

J'ai passé un excellent moment avec ce roman. Touchant, prenant, captivant, il a toutes les qualités pour me plaire et me transporter. Le travail des personnages et des émotions est remarquable. A la fois précis et flou, pour nous permettre de nous faire le film de l'action en gardant notre part d'imaginaire, comme pour nous permettre de nous approprier le roman. A la lecture de ce livre, j'ai eu le coeur serré, la gorge nouée, et j'ai senti de temps à autre une larme pointer. Mais il fallait un mais, un tout petit bémol, 3 fois rien. D'ailleurs il ne m'a pas empêchée de savourer pleinement ma lecture, il m'a juste empêchée d'accéder au coup de coeur. Trop de drame, une surenchère de malheurs qui gâche un peu la lecture. Oui carrément qui gâche, car la plume et l'histoire n'ont pas besoin d'artifices supplémentaires pour être parfaites ... Si bien que finalement j'ai été contente de voir la fin arriver (elle arrive pile poil quand il le faut) de peur qu'il ne se passe encore quelque chose, mais aussi parce que j'ai fini par me lasser des catastrophes.

Vous l'avez sans doute compris, mis à part cette petite remarque, j'ai passé un excellent moment. Un roman profond, intelligent et marquant comme je les aime et comme j'en redemande. Cette première approche de l'auteure fut un succès, au point où je partirai à la découvert de son univers lors de prochaines lectures tant sa délicate sensibilité a su me toucher.

Rédigé par Sophie

Publié dans #litté dite blanche

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article