Les blondes - Emily Schultz

Publié le 23 Février 2015

Les blondes - Emily Schultz

Hazel Hayes est dans une mauvaise passe. Sa thèse est au point mort, elle est loin de chez elle, et elle vient d'apprendre qu'elle est enceinte de son professeur d université - un homme marié. C'est à se demander comment les choses pourraient plus mal tourner...
Et pourtant, des attaques meurtrières, que rien ne semble relier, se multiplient aux quatre coins de New York. Il faut se rendre à l'évidence : une épidémie frappe les blondes, qu'elles soient hôtesses de l'air, agents immobiliers ou chefs d'entreprise, et les transforme en tueuses sanguinaires. Cherchant à fuir la ville en proie à la panique pour retourner chez elle, à Toronto, Hazel entreprend la traversée d'une Amérique paralysée par le fléau blond, épopée au terme de laquelle elle trouvera une alliée pour le moins inattend
ue.

Bon sang ... Quelle pénitence... Droit au but je vais: si ce n'était pas un bouquin reçu dans le cadre d'une Masse Critique je ne le chroniquais même pas et tentais au plus vite d'oublier tout ça. En résumé? Je me suis ENNUYEE.

Pourtant le roman avait l'air "sympa": les blondes mutantes se transformant en tueuses sanguinaires provoquant la panique générale. Ah oui mais si c'est mixé avec la jeune dame un peu nunuche enceinte de son prof et qui passe sa vie à faire de longs monologues avec son foetus ça devient juste incohérent et ennuyeux au possible. Parce que somme toutes, nous nous trouvons face à deux styles radicalement différents qui ne se marient pas mais qui pourtant sont au service de la même histoire: AU SECOURS !

J'avoue? J'ai fini par survoler en soupirant ...

J'avoue aussi? J'étais juste dépitée d'être devant une plume bi-dimensionnelle ne parvenant pas à se poser. Parce que mine de rien ... la partie sciences fiction est très intéressante, la partie monologue peut se révéler touchante, mais les deux ensembles sont juste repoussantes.

Maintenant, c'est mon ressenti et ma façon d'avoir "reçu" le roman, je suppose qu'il n'était pas fait pour me toucher moi mais qu'il a pu en conquérir d'autres (la preuve il y a un 4/5 sur babelio). J'étais curieuse, je voulais voir, j'ai vu, je ne veux plus voir. Mais merci à Babelio d'avoir satisfait ma curiosité!

tous les livres sur Babelio.com

Rédigé par Sophie

Publié dans #partenariat

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article