Le secret de l'inventeur (T1 Rébellion) - Andrea Cremer

Publié le 16 Février 2015

Le secret de l'inventeur (T1 Rébellion) -  Andrea Cremer

Imaginez un monde où l'Empire britannique aurait écrasé la rébellion qui a donné naissance aux États-Unis d'Amérique... Dans ce XIXe siècle alternatif, Charlotte, 16 ans, vit loin de ses parents, descendants des révolutionnaires américains, qui continuent la luttent contre les sous-marins et les machines volantes de Britannia. Entourée d'autres fils et filles de la rébellion, elle habite dans un réseau de grottes souterraines non loin de la ville flottante de New York, où les artisans de la Ruche et les ouvriers de la Grande Fonderie côtoient l'aristocratie des vainqueurs. Un matin, elle croise dans la forêt un garçon amnésique, poursuivi par les machines de l'Empire, et lui sauve la vie. Mais quand elle le ramène dans les Catacombes, où elle attend comme tout le petit groupe d'amis qui l'entoure de rejoindre la lutte quand elle atteindra sa majorité, l'équilibre de son existence est bouleversé : parmi ses compagnons, tous ne sont pas ce qu'ils prétendent être, et l'existence de ce mystérieux garçon fait peser sur la rébellion une terrible menace... Des décharges de métal de l'Empire, infestées de rats d'acier, aux salons opulents de la noblesse, en passant par les méandres labyrinthiques de la Guilde des inventeurs, Charlotte est contrainte de quitter son refuge pour partir explorer le vaste monde !

Ils ont fait fort chez Lumen, très fort ... Je vais commencer ce billet en vous livrant mon ressenti par rapport à cette toute jeune maison d'édition. Honnêtement? Pour moi ils font partie de ceux qui ont tout compris et qui arriveront à rallier les foules d'ado à la lecture ... Bienvenue dans le cercle fermé de mes éditeurs préférés ... bienvenue. Je vous explique en quelques mots avant d'attaquer le sujet principal de cet article: le roman. 15 euros pour un grand format de 407 pages de plaisir (vous avez déjà un indice sur mon appréciation du bouquin afin de me faire pardonner l'étalage de mes considérations littéro-économiques) au visuel plus qu'attrayant (il est beau et saute aux yeux ne nous mentons pas c'est d'ailleurs cette couverture qui m'a fait dire que oui vraiment je le voulais). Pour un prix plus que démocratique vous pouvez donc faire l'acquisition d'un bel objet, d'un bon roman, et pour les plus jeunes l'occasion de s'évader tout en ne flinguant pas tout l'argent de poche du mois. Une jolie politique que j'aime beaucoup et qui je l'espère, restera un de leurs principes éditoriaux (fin de la page téléachat promis).

Attaquons le sujet de cet article: "Le secret de l'inventeur". Bon sang quel moment de bonheur (ouais carrément). Le steampunk pour moi est synonyme de rêve, parce que oui ça me fait rêvasser et il y a de quoi: ces costumes, ces machines folles, ce monde décalé d'un passé réinventé ou plutôt parallèle, ces folles aventures, ... Tout ce qu'il faut pour quitter le présent et oublier ce qui m'entoure. Oui mais encore faut-il que ce soit bien fait et vous savez quoi ? Dans le cas de ce roman c'est admirablement fait.

Une intrigue sous forme de mise en place qui ne s’essouffle jamais, juste quand je commençais à me dire "oui et?", bang on part dans autre chose, l'histoire évolue pour ne pas relâcher son emprise sur le lecteur. Une histoire incroyable qui m'a emmenée là où je ne pensais pas aller. Le pitch m'avait orientée, le récit convaincue du chemin emprunté et puis viens LA révélation, celle qui fait monter la pression et qui amorce une folle aventure où les surprises devraient se succéder. Un récit monté de façon intelligente pour plaire à un maximum de lecteurs, du romantique au savant fou en passant par l'aventurier. Ce livre fait sourire, fait trembler, fait battre le coeur sans manquer de petits traits d'humour propres aux jeunes gens de cet âge pour plus de réalisme. Ce livre est prenant fascinant, et vous fait voir milles merveilles de l'univers concernés, si vous saviez les folles machines que je voyais voler sous mes pages. Son défaut? S'arrêter, me laisser ronger mon frein et attendre la suite. Parce que oui mes amis, ce roman est "cruel" et nous laisse après cette brillante mise en place qu'est le tome 1 sur notre faim trépignant d'impatience pour avoir la suite. La suite ! La suite! La suite! Un coup de coeur du genre en ce qui me concerne, une très belle lecture mais ... je veux la suite.

Merci aux éditions Lumen pour cette agréable découverte, et je vais me permettre un message personnel: si vous avez un coeur (mais un beau comme celui de la couverture), ne traînez pas à vite nous sortir le tome 2. Pardonnez-moi je m'emporte mais le moment vécu était si bon ....

Rédigé par Sophie

Publié dans #ado - young adult, #partenariat

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Cajou 16/02/2015 19:35

Tous les points positifs que tu notes dans ce roman sont des choses auxquelles je ne peux pas résister. J’ai donc été faible et viens d'utiliser la "commande n 1 clic" ahum :p

Sophie 16/02/2015 19:49

tu m'en vois désolée .... ou pas :D