L'élixir d'amour - Eric-Emmanuel Schmitt

Publié le 1 Février 2015

L'élixir d'amour - Eric-Emmanuel Schmitt

« L amour relève-t-il d un processus chimique ou d un miracle spirituel ? Existe-t-il un moyen infaillible pour déclencher la passion, comme l élixir qui jadis unit Tristan et Yseult ? Est-on, au contraire, totalement libre d aimer ? »
Anciens amants, Adam et Louise vivent désormais à des milliers de kilomètres l un de l autre, lui à Paris, elle à Montréal. Par lettres, tout en évoquant les blessures du passé et en s avouant leurs nouvelles aventures, ils se lancent un défi : provoquer l amour. Mais ce jeu ne cache-t-il pas un piège ? »

Observateur pertinent des caprices du coeur, Eric-Emmanuel Schmitt explore le mystère des attirances et des senti
ments.

Hier soir j'ai pris une livre. J'ai pris un livre et j'ai ressenti une sorte de fascination. Cette fascination m'a emmenée au bout de la nuit et je n'ai reposé le livre qu'une fois fini.

Eric-Emmanuel Schmitt décrit dans ce roman épistolaire une histoire d'amour (in)finie, une histoire qui tente de renaître, une histoire particulière avec des personnages particuliers. Au fil des pages, je me suis retrouvées face à une grande passion, à un homme passionné et fantasque, et à une femme plus réservée mais si émotive.

Ce roman, c'est un mélange de la plume de Schmitt si belle et si reconnaissable, mais avec en cadeau bonus des accents de Jardin (du temps où il était réellement dans ses romans d'amour fous et passionnés) et des relans de chansons cultes (Message personnel pour en citer une).

Les lettres et messages se suivent et nous enfoncent dans cette histoire d'amour-amitié-amour.

Les pages se tournent et le coeur se serre dans l'attente de ce qu'il adviendra de Louise et Adam. Les mots s'enchaînent quand leurs sentiment à eux se déchaînent alors que nous lecteurs sommes les témoins de ce va et viens amoureux de la même façon que l'on prendrait des nouvelles d'un couple d'amis.

Un roman magnifique, et même supérieur au superbe "Le poison d'amour", un roman qui captive et qui se lit très (trop) vite.

Vraiment ma nuit blanche fut magnifique en compagnie de ce coup de coeur au coeur.

Rédigé par Sophie

Publié dans #litté dite blanche

Repost 0
Commenter cet article

jerome 02/02/2015 13:18

Ah ben moi je n'ai rien aimé dans ce roman. Du tout ! Mais je suis ravi de voir qu'il t'a plu à ce point. C'est ce que je trouve magique dans la lecture, les déceptions des uns peuvent devenir des coups de cœurs pour d'autres (et inversement ;) )

Sophie 03/02/2015 11:55

je rame pour laisser le com chez toi donc je le mets ici aussi et j y ajoute une question :D
hop je te réponds ici :) oui tu es un mec un vrai na!
plus sérieusement je pense que (sans vouloir te vexer j ai le tact d une huître) tu n'as pas réussi à te laisser emporter simplement parce que tu n'as pas perçu Adam de la même façon que moi ... As-tu lu les premiers romans de Jardin? Parce que si j'ai aimé celui-ci, c'est parce que j'y ai retrouvé le caractère fantasque fou et sans limite que l'on retrouver dans les personnages du début de Jardin (mon auteur coup de coeur hors catégorie, au point de lui avoir pardonné la daube qu'il a écrite cette année). C'est ce point là qui m'a fait sauter dedans à pieds joints. Après il y a ma sensiblité fleure bleue guimauve on ne va pas me refaire :)

hs mais toi qui est assez porté manga et album tu as lu celui de tanugushi sur le louvre ? il me tente mais clic or not clic ... telle est la question

Sophie 03/02/2015 11:47

je vais lire et je te réponds chez toi :)

jerome 03/02/2015 11:46

Mon avis détaillé est là : http://litterature-a-blog.blogspot.fr/2014/06/lelixir-damour-eric-emmanuel-schmitt.html
C'est peut-être mon ressenti de "mec", je ne sais pas à vrai dire ;)

Sophie 02/02/2015 16:32

ahhh mais c'est intéressant ça ! qu'est ce que tu n'as pas aimé ? (n'oublie pas que j'ai mon coté fille guimauve aussi .... donc normal qu'il m'ait plu)