Soumission - Michel Houellebecq

Publié le 9 Janvier 2015

Soumission - Michel Houellebecq

Dans une France assez proche de la nôtre, un homme s'engage dans la carrière universitaire. peu motivé par l'enseignement, il s'attend à une vie ennuyeuse mais calme, protégée des grands drames historiques. Cependant les forces en jeu dans le pays ont fissuré le système politique jusqu'à provoquer son effondrement. Cette implosion sans soubresauts, sans vraie révolution, se développe comme un mauvais rêve.

J'ai hésité à écrire un billet. Ecrire ou attendre encore. Mais attendre quoi au final ?

Ce bouquin, je voulais l'ouvrir par curiosité, ayant même hérité du titre de "cobaye du groupe des lecteurs belges compulsifs". Oui mon envie de le lire fut finalement un défi posé avec le rire et le sourire. Et puis? Il y eut l'actualité, celle qui secoue la France ces derniers jours, la même qui a touché à notre liberté fondamentale à tous, notre liberté d'expression. Cela faisant, j'ai vu ce bouquin sous un tout autre angle.

Je vais d'emblée commencer par une crainte par rapport au roman parce que de toute façon cette crainte est directement liée à la façon dont il est écrit. Houellebecq n'a pas fait du Houellebecq habituel. Pas besoin de lire 4 fois une phrase pour la comprendre non. Bien au contraire, il nous livre ici un récit plus accessible, moins rebutant (dans le style d'écriture je précise ... je n'ai pas encore abordé son contenu), et qui pourrait facilement être récupéré par certains groupuscules pour en faire un outils de propagande raciste ... Oui c'est ma crainte réelle.

Passons au roman en tant que tel. Je n'ai pas compris certains médias qualifiant le livre de bouquin à ne surtout pas manquer, à lire envers et contre tout. La mise en place est longue, très longue prenant plus de lignes pour faire l'apologie du personnage principal, de sa carrière, de ses états d'âmes et de ses faits d'armes sexuels que pour vraiment nous plonger au coeur du sujet. Plus de 20% du bouquin plus tard enfin nous y voilà, et nous sommes directement placés face à un constat qui, si l'humain ne se ressaisit pas vite fait, pourrait bien un jour se révéler être la triste réalité: deux candidats pour le second tour des présidentielles, deux partis extrémistes. Et nous voilà plongés dans une France chamboulée et brimée où la liberté disparaît et où les intellectuels sont bafoués. Tout un programme! Oui et tout un programme qui sera source d'amalgames faciles et gratuits aux yeux de lecteurs plus vulnérables pour l'une ou l'autre raison. Rien de nouveau dans ce bouquin, non rien, une vision simplifiée d'un futur qui pourrait être, mais qui pourrait être tout aussi terrible si l'autre tendance extrémiste avait pris le pouvoir!

Pour faire passer la sauce ? Quelques scènes sexuelles crues hautement révélatrices de l'image de la femme que l'auteur veut véhiculer. Je repense à des cop blogueuses rejetant les écrits de Houellebecq entre autre pour son image de la femme, elles risqueraient une attaque. Il s'est surpassé dans ce sens me donnant un sentiment de vouloir garder les foules à la lectures en jetant des épices aux yeux avides de sensations.

Vous voulez un raccourci facile? Je vous en donne un: 15 nuances de Houellebecq au pays des extrémistes. Oh je vais en choquer certains dont les fans de l'auteur et je m'excuse auprès d'eux. Mais c'est vraiment comme cela que je le ressens ... Mon côté fleur bleue ? Une lecture qui intervient alors que nous sommes tous touchés au plus profond de nous même ? Aucune idée mais loin de me séduire, ce roman me fait peur, peur de savoir comment il sera récupéré par certains esprits mal intentionnés, peur qu'il ne devienne outil de propagande et de division. Alors un roman à lire? Oui pourquoi pas ... même s'il n'apporte pas selon moi le traitement intéressant que j'attendais, mais à prendre avec recul et prudence, ce que certains ne feront malheureusement pas.

Soumission - Michel Houellebecq
Soumission - Michel Houellebecq

Rédigé par Sophie

Publié dans #litté dite blanche

Repost 0
Commenter cet article

Caroline 26/02/2015 16:08

Bonjour Sophie,

Super blog ! Vous me donnez plein d'idée de lecture...Merci!
Je suis complètement d'accord avec votre analyse de Soumission et pourtant j'adore Houellebecq d'habitude. Ce roman m'a profondément déçue et il n'y a vraiment pas de quoi alimenter quelque polémique que ce soit, j'ai presque envie de dire hélas car c'est juste révélateur de son manque d'intérêt.
J'ai lu Soumission au moment des attentats de janvier et la seule qualité que je peux lui trouver c'est d'avoir été saisie par les similitudes avec ce que nous vivions malheureusement. N'est-ce pas le propre des (grands d'habitude) écrivains que de capter l'air du temps ?

Sophie 26/02/2015 16:10

il a clairement été victime d'une triste coïncidence et votre commentaire me renvoie une fois de plus à mon questionnement: comment aurais-je perçu ce roman si je l'avais lu à un autre moment ?

Soy 25/01/2015 18:03

interessant, merci!

Sophie 26/01/2015 06:48

merci pour ce passage :) pour le coté intéressant disons que cet article était ma vision des choses , que je conçois que d'autres ne le voit pas du tout du même oeil, et que je me demande comment j'aurais perçu ce bouquin si lu à un autre moment ...

Vivi 09/01/2015 13:00

Par défi et en réaction à l'actualité, je l'ai acheté. Très con, je sais d'autant que je n'aime pas Houellebecq.... Je regrettais déjà cet achat mais là, tu ne me donnes absolument pas envie de le lire.... Même si le style est pour une fois abordable.

sophie 09/01/2015 13:02

j'ose quand même te dire que j'attends ton billet ?

LaFee 09/01/2015 12:38

Je vais vomir, je reviens...
Tu as été bien courageuse de lire ce truc...Ironie du sort je viens de lire qu il était parti prendre du repos " à la neige" ....

sophie 09/01/2015 12:39

pour une fois je pense qu il a fait ce qu il a à faire: se faire oublier ....
vas y je t'en prie c'est à ce bruitage que je pensais ;)

sophie 09/01/2015 12:04

c'est un bon résumé ;) (j'aurais peut-être pris un autre bruitage ceci dit ;) )