L’oéan au bout du chemin – Neil Gaiman

Publié le 26 Novembre 2014

L’oéan au bout du chemin – Neil Gaiman

De retour dans le village de sa jeunesse, un homme se remémore les événements survenus l'année de ses sept ans. Un suicide dans une voiture volée. L'obscurité qui monte. Et Lettie, la jeune voisine, qui soutient que la mare au bout du chemin est un océan...
Fidèle à son imaginaire merveilleux, Neil Gaiman explore le monde de l'enfance et des contes anglo-saxons pour nous procurer une émotion toute nouvelle, dans ce roman élu par les lecteurs Book of the Year 2013.

Comme il est doux de se replonger dans ses propres peurs d’enfants.

Comme il est doux de se remémorer ces moments passés à frissonner pour trois fois rien planqués sous une couverture pour bouquiner.

Comme il est doux de se dire que tant que les contes et légendes vivront notre imaginaire tiendra bon.

Comme il est doux de simplement retrouver la plume féérico-fantastique de Neil Gaiman.

Ce livre est une sucrerie divine pour nous rappeler l’enfant qui sommeille en nous. Un conte noir « pour les grands » comme seul Gaiman peut les écrire, qui ne se souvient pas de « Coraline » ? Le merveilleux côtoie l’affreux, l’ordinaire l’extraordinaire, le monde de l’enfance celui des adultes. Et c’est bon, c’est fluide, les mots coulent d’eux-mêmes et nous emportent, le film se déroule là juste sous nos yeux, et poser le bouquin devient impossible, cela reviendrait à nous arracher une part de ce que nous avons d’enfui en nous.

Un merveilleux moment pour ce livre coup de cœur qui m’a emmenée là où je ne pensais pas aller. Je n’ai rien d’autre à ajouter si ce n’est vous inviter à découvrir l’univers si particulier de l’auteur, et aussi remercier Au Diable Vauvert de nous avoir « offert » la traduction française de ce superbe texte. Un roman assurément à découvrir et à faire découvrir, il me tarde de savoir ce que mon chroniqueur adjoint (mon fils) en pensera !

L’océan au bout du chemin – Neil Gaiman – 314 pages –  Au Diable Vauvert - octobre 2014

Rédigé par Sophie

Repost 0
Commenter cet article

Scarlett Julie 26/11/2014 22:54

Je n'ai pas spécialement accroché ... C'était bien mais sans plus alors que j'avais apprécié Stardust il y a quelques années ...

sophie 27/11/2014 06:12

tssss il est juste noir et merveilleux comme il se doit ;)