Folle de lui - Hélène Fielding

Publié le 20 Novembre 2014

Folle de lui - Hélène Fielding

Elle ‘ est plus obsédée par ses kilos, plutôt par les réseaux sociaux, le nombre d’amis qu’elle a sur Facebook (ce qui ne peut que mal se passer, vu son niveau en informatique) et ses enfants qui la font tourner en bourrique.
Le grand Mark Darcy avec qui elle a vécu le bonheur conjugal pendant dix ans est mort dans un accident, et après une longue période de deuil, Bridget se transforme en cougar dans les bras d’un trentenaire sexy (et quelque peu immature). Mais pour combien de temps ? Car elle a bien entendu toujours le don de se mettre dans des situations impossibles. Les mésaventures de cette Bridget plus posée et plus mûre n’ont rien perdu de leur piquant. Au contraire.

Voilà enfin que je prends du temps pour partager l’ambivalence caractérisant mon ressenti quant à cette lecture.

Ce troisième opus, je l’attendais autant que je le redoutais et pour cause : Mr Darcy n’est plus (oui … elle a osé … je sais, c’est terrible et cruel).

La joie de retrouver ma chère Bridget fut de courte durée …. En effet, ma maladroite préférée tient toujours son journal mais il n’a plus la même fraîcheur ni la même spontanéité. Dès lors je me suis interrogée : pourquoi se borner à la laisser écrire ses « mémoires » de la même façon qu’elle le faisait alors qu’elle était une jeune trentenaire pétillante alors qu’à présent elle a plus de 40 ans, a connu une vie rangée, élève ses enfants comme elle le peut. Dès lors ajoutons un petit jeunot et faisons-en une cougar, oui oui pourquoi pas en effet. Mais pourquoi la laisser traiter sa vie avec la même frivolité, pourquoi ne pas tout simplement accepter le fait que même Bridget peut vieillir ?

Et ça défile, et je tourne les pages presque par obligation parce qu’encore une fois c’est Bridget et Bridget elle est unique. Et au final, un peu comme si on se sentait obligé de rendre sa copie, on survole une ligne sur deux puis une page sur deux.

Le constat est clair : Miss Jones a mal vieilli et c’est regrettable …. Parce que faire vieillir ses personnages c’est bien, mais les faire vieillir de façon cohérente aurait été mieux.

J’avoue avoir été franchement déçue et avoir « savouré » ce roman de la même façon que l’on savoure un plat de pâtes réchauffé au micro-onde.

Mauvaise pioche, on oublie et on repart !

Rédigé par Sophie

Repost 0
Commenter cet article

Alexandra 31/12/2014 11:42

Il faut vraiment que je lise ces livres !