Les visages de Dieu - Mallock

Publié le 21 Août 2014

Les visages de Dieu - Mallock

"24 décembre, le Père Noël rajuste sa barbe, les sapins clignotent et la neige tombe lentement sur la dernière scène de crime du Maquilleur. Ce tueur en série, hors normes, fait de chacun de ses meurtres une oeuvre d'art baroque, sculptant sauvagement les corps et peignant les visages dans des décors d'Apocalypse. Amédée Mallock, commissaire visionnaire au coeur mélancolique, va tenter de résoudre la pire de ses enquêtes, une terrifiante course contre la montre et la mort. Plus il avancera, plus les énigmes et les questions s'accumuleront. Le Maquilleur est-il plusieurs ? Pourrait-il être immortel ? Le diable croit-il en Dieu ?"

Me voici donc partie à l'assaut du premier épisode des aventures du commissaire Mallock, et ce (même si je suis en retard), dans le cadre d'une lecture commune avec ma copblogueuse Paikane.

Décrire le commissaire, c'est parler d'un fin limier brisé par la vie, gastronome à ses heures perdues comme pour retrouver un plaisir de vivre, passionné par ses enquêtes, et surtout investi en gardant son caractère allant de l'ours bourru à l'humain le plus attachant qui soit.

Revenir à ce premier volume fut "amusant". En effet, l'évolution de la plume de Mallock est saisissante! Plus sanglant, plus dans l'horreur humaine, mais en arrivant cependant à garder une certaine réserve comme pour garder une certaine dignités aux victimes du maquilleur. Cette retenue et cette pudeur rendant le sang moins violent et moins gratuit, cela m'a permis de pouvoir continuer ma lecture sans être gênée par les faits décrits (bien qu'atroces).

Dès cette première enquête, nous retrouvons cette petite touche de surnaturel qui au fil des tomes prends de plus en plus de place comme pour mieux s'imposer en signature de l'auteur. Le commissaire, guidé par ses rêves évolue dans son enquête sur base d'un instinct tracé sur la réflexion et sur l'inconscient.

La plume elle aussi évolue. Nous retrouvons bien entendu ici le talent de l'auteur, mais nous pouvons également apprécier (pour avoir lu les deux derniers avant celui-ci), qu'il a gagné en finesse et en précision.

Quoiqu'il en soit, si l'on s'en tient à cet unique volume, l'enquête est prenante et vibrante. Le commissaire a déjà tout du personnage que l'on prend plaisir à retrouver encore et encore, mais aussi à voir évoluer. Sorte de présentation active de l'équipe, des lieux, du commissaire et de l'auteur, "Les visages de Dieu" a tout d'un grand roman policier porteur de belles promesses (tenues en tous cas dans ses deux autres opus lus: "Le cimetière des hirondelles" et "Les larmes de Pancrace").

Là maintenant, tout de suite, il me tarde de pouvoir découvrir la seconde enquête dont la réédition en poche est prévue pour le 11 septembre!

Rédigé par Sophie

Publié dans #polar - thriller

Repost 0
Commenter cet article

champagne 23/08/2014 15:48

coucou ma Gwen
je me suis inscrite à ta nl
il a l'air bien aussi celui ci
bizzzzzzzzzzzz

super 23/08/2014 16:55

mallock ets un excellent auteur

paikanne 21/08/2014 19:14

L'aventure continue :-)