La ballade d'Hester Day - Mercedes Helnwein

Publié le 15 Août 2014

La ballade d'Hester Day - Mercedes Helnwein

"C'est l'histoire d'une fille qui ne veut pas aller au bal de promo, d'un apprenti poète qui l'a épousée pour trouver l'inspiration, et d'un petit garçon rondouillard qui, à défaut d'être cow-boy de l'espace, est ravi de tracer la route en camping-car avec eux. L'équipée sauvage d'Hester Louise Day s'annonce comme un fiasco épique. Parce que la famille, même bricolée, ce n'est jamais un long fleuve tranquille, surtout quand on est recherché par la police et le FBI. Il faut dire que, quand Jethro, son cousin de dix ans, s'est invité dans son road trip, Hester n'a pas réfléchi aux conséquences. Mais ce n'est pas trop son fort, les conséquences. Hester a pris la route parce qu'elle ne sait pas ce qu'elle veut. Ça ne la dérange pas d'être rattrapée, mais pas tout de suite, pas trop vite. Avant cela, il y a des paysages sublimes à traverser, des rencontres inoubliables à faire, des éclats de rire et de colère, un peu d'amour ce serait bien, même si son jeune époux, Fenton Flaherty, n'est pas un grand sentimental. Un peu de sexe alors, à défaut d'amour. Un peu de rêve, un peu d'oxygène... Bref, une ballade belle et mélancolique comme celles dont on fait les grands blues."

Hester elle est fraîche, elle est spontanée, elle vit sa vie comme elle l'entend n'en déplaise à sa famille, et surtout, elle est prête à toutes les folies au nom de ses idéaux et de ses aspirations.

Se marier, adopter un enfant, traverser les Etats-Unis en camping-car, c'est bien plus exaltant que de devenir neurochirurgienne non? Et puis de toute façon Hester, elle s'en fout car ce qu'elle veut là maintenant, elle le fait et le vit à du 200 à l'heure en puisant son énergie dans ce qu'il y a de plus profond en elle, dans ce que ses proches qualifient d'inadaptation.

La plume de l'auteure est à l'image de son héroïne: elle est fluide, elle roule, paraît inconsciente autant que réfléchie. Et si elle emprunte les chemins du caustique et du cynique, c'est pour plus facilement nous remettre en plein visage la tornade fraîche et déterminée accompagnée de tous ses délires que représente Hester Day.

Hymne à la liberté de vivre ses envies, ode à la fuite de la société de consommation, invitation à vivre ses rêves et à aller au bout de ses aspirations, ce roman est aussi l'histoire du retour à la réalité au travers des yeux innocents de l'enfant qui les accompagne, pour qui ils se doivent tout de même de "rester des grands" pour "aider le petit".

Et des rencontres ... Ah ça des rencontres ils en feront, et des personnages tout aussi atypiques qu'eux, un peu comme ci chacun avait son message à livrer au couple pour les conforter dans leurs fuites des réalités ou au contraire les ramener un peu plus vers "la normalité". Oui mais en fait ... Quand on s'appelle Hester Day , c'est quoi la normalité ?

Une jolie et gentille aventure, tout en décalage, toute en marge de la société, toute en douceur et toute en brutalité.

Tout semble si finement dosé, même les titres des chapitres nous invitant subtilement à (re)découvrir certains morceaux musicaux comme pour donner plus d'intensité au road movie.

Une très jolie réussite, un tout grand roman, qui laisse une sensation étrange une fois refermé ... Et puis cette petite phrase là que je vais vous citer, elle m'a marquée pour de bon:

" Le bonheur, c'est avoir l'esprit tranquille"

Rédigé par sophie

Publié dans #ado - young adult

Repost 0
Commenter cet article

jerome 16/08/2014 08:27

Je n'ai pas aimé du tout. A vrai dire je l'ai très mal pris ce roman, et mon billet avait été assez "méchant" ;)

sophie 16/08/2014 09:04

ce sont des choses qui arrivent ;)