Il faut sauver Zoé - Alyson Noël

Publié le 8 Juillet 2014

Il faut sauver Zoé - Alyson Noël

Écho a connu des jours meilleurs. Ses parents l'ignorent, trop occupés à sombrer dans la dépression, ses amies d'enfance se détournent d'elle, et son entrée au lycée n'annonce aucune embellie. Mais comment parvenir à exister alors que l'ombre de sa sœur, Zoë, assassinée un an plus tôt, plane toujours ? Seul le journal intime que cette dernière a laissé pourrait délivrer Écho de son chagrin. Entre ces pages, les secrets que Zoë a toujours voulu cacher. Dans ces lignes, le seul moyen pour Écho de se reconstruire... De sa sœur il ne lui reste qu'un journal intime... Lui redonnera-t-il le goût de vivre ?

C'est en lisant le bouquin que ma vision a changé ... je suis partie d'un "mouais bof" à une totale addiction pour le refermer le coeur serré.

Au départ, j'avoue avoir été agacée, comme une impression de gloussements adolescents intempestifs sur fond de remplissage, je ne voyais d'ailleurs pas le rapport avec le titre et encore moins avec sa présentation. Qu'à cela ne tienne, j'ai décidé de continuer jusqu'à ce enfin, le vif de l'histoire ne se présente, et là ... le coup de coeur commence. Du gloussement adolescent on passe à un roman fort sur les dangers du net et des réseaux sociaux. Les dangers de la surexpositions, de la perversion de certains avides de profiter de la naïveté d'une jeunesse en quête de reconnaissance. Le tout sous forme de "non ça n'arrive pas qu'aux autres".

Récit d'une jeunesse qui se cherche et qui se brise les ailes, récit d'une adolescente à la découverte de sa soeur décédée qu'elle pensait connaître, récit de sentiments naissants et hésitants, récit de .... tout ce qui peut entacher le quotidien de personnes que l'on pensait connaître.

Autant le bouquin avait mal démarré, autant il se poursuit sur la pente ascendante pour finir en récit touchant et profond.

Alors dans le domaine de la prévention des dangers multiples, il y a des romans non aboutis, et il y a celui-ci franchement bien fichu malgré son début hésitant qui fut assez vite oublié. Je le classerais au même rang que "Comme des images" pour son coté percutant et préventif, pour son invitation à se poser quant à l'utilisation de thématiques devant faire l'objet de sensibilisations (entendez par là que les sujets ne sont pas vraiment les mêmes, mais que l'efficacité elle, est pareille).

Un récit fort qui certes, n'est pas fait pour rassurer la mère de futurs ados que je suis, mais qui je l'espère croisera les mains et les soirées de ces chers jeunes futurs adultes qui bien entendus savent tout sur tout mais qu'il est tout de même bon d'informer. Encore un qui pourrait servir aux enseignants pour lancer débats et autres animations.

Un très bon moment passé avec ce bouquin même si ce n'était pas gagné d'avance.

Merci aux éditions Lafon pour ce partenariat qui ne peut laisser insensible.

Rédigé par sophie

Publié dans #ado - young adult, #partenariat

Repost 0
Commenter cet article

jerome 10/07/2014 20:18

Tu fais bien de me rappeler que "Comme des images" est dans ma pal depuis quelques temps maintenant !

sophie 10/07/2014 20:48

si je peux rendre service ... :D

Satrape 09/07/2014 20:58

Tout à fait mon genre de romans, et maman d'ados donc ça tombe bien. Merci pour cette découverte !

sophie 09/07/2014 20:59

"maman d'ados" ... bon courage (oui j'avoue j'ai un peur de quand les miens seront ados ;) )

Scarlett Julie 08/07/2014 15:35

Ca semble intéressant en effet :)