Bertille ou le combat de la jeune peintre - Nicole Caplain

Publié le 12 Juillet 2014

Bertille ou le combat de la jeune peintre - Nicole Caplain

Bertille, jeune orpheline de sa mère, vit dans un beau château en Touraine, aimée de tous : son père Léon, palefrenier, Mathurine, la cuisinière et gouvernante, Angèle, la servante... et bien sûr de Maître Léonard. Léonard de Vinci est le Grand Peintre. Il est venu en Val de Loire, à la demande du Roi de France, François 1er. Bertille regarde, observe et ne veut qu une chose : devenir comme le Maître. Mais comment faire, lorsque l on n est qu une petite fille de onze ans, et qu au XVIème siècle, seuls les garçons peuvent accéder au titre d apprenti peintre ?

Très, mais alors très vite lu, et pour cause ... très, mais très peu de pages comprenant en plus des illustrations.

J'avoue ne pas arriver à me situer par rapport à ce roman. Le sujet est intéressant et audacieux. Il aurait pu donner un bon roman bien fourni avec des intrigues, voire de la passion, ... enfin du moins c'est comme ça que je l'envisageais. Et ... surprise .... mais pas forcément la meilleure du moins en ce qui me concerne.

L'auteure maîtrise amplement le sujet artistique, tout ce qui touche à Léonard de Vinci et nous en fait une brillante démonstration tout au long ça rien à dire. Son livre est joliment illustré, là dessus rien à dire non plus. Par contre la plume ne m'a pas emballée. Tout d'abord le style de la narration. A mes yeux (qui valent ce qui valent je vous l'accorde), pas appropriée ... j'ai juste eu l'impression de me retrouver face à un texte simplifié comme on le ferait pour de jeunes lecteurs. Quant aux dialogues, déception ... leur structure casse le rythme ("prénom: ..." dans un roman moi, ça me dérange car ça m'empêche de rentrer dedans ... on ne parle ni d'un script, ni d'une pièce de théâtre, mais bien d'un roman sensé nous faire vivre une tranche de vie).

Malgré ces défauts, je dois bien avouer qu'il y a un joli travail de la part de cette auteure qui cherche à faire passer sa passion pour les arts, comme avec un faux air de "Roman du café", le sujet traité surplombe l'intrigue.

Comme une jolie approche des techniques artistiques, oui ... Comme roman prenant et addictif non ..

De mon côté en tous cas la sauce n'a pas vraiment pris mais par contre, je suis curieuse de lire le ressenti d'autres car je pense que c'est simplement un style qui ne me correspond pas.

Merci aux éditions du Panthéon pour ce partenariat sous forme d'initiation à l'art.

Rédigé par sophie

Publié dans #litté dite blanche, #partenariat

Repost 0
Commenter cet article