Anvers et damnation (L'embaumeur) - Maxime Gillio

Publié le 16 Juillet 2014

Anvers et damnation (L'embaumeur) - Maxime Gillio

En Belgique, il n'y a pas que les canaux qu'on retrouve pendus.

Et si DSK avait été tué dans une chambre d'hôtel ? Et si cet hôtel se trouvait en Belgique et non à New York ? Et si ce n'était pas le FBI qui enquêtait, mais Luc Mandoline, alias l'Embaumeur, le thanatopracteur préféré de ces dames ? Et si les pages de ce roman dégoulinaient de sueur, de sang et d'humour noir, vous le liriez, vous ? Oui ? Alors qu'est-ce que vous attendez ?

Maxime Gillio est un brin fatigant. Cet ancien prof de français reconverti dans l'édition est un sale gamin qui soigne sa schizophrénie dans des romans aux univers différents, passant du noir sordide au loufoque déjanté. Ça tombe bien, l'Embaumeur est une série à la fois sordide ET loufoque. Sinon, il déteste la cannelle et porte toujours des pulls hideux quand il écrit.

Luc Mandoline, un personnage sombre, mystérieux et attachant. Ancien légionnaire, aventurier, et enquêteur à ses heures perdues. Luc Mandoline e
st l'Embaumeur.

A la recherche d'une série originale ? Attardez-vous, prenez place et lisez ce petit article qui tentera de vous présenter les aventures de "L'embaumeur".

Pari osé tout de même .... une collection traitant d'un même héro maisdes volets narrés par un auteur différent à chaque fois. Ne me demandez pas si cela tient la route, pour être honnête je n'en sais rien n'ayant lu que ce tome-ci. Aussi ne perdons pas de vue que ma chronique traitera plus particulièrement de la plume de Maxime Gillio et non de la série en elle-même.

C'est cru, voire très cru, mais heureusement le cru est ici humoristique. Entendez par-là pas le temps d'être choqué par une ligne car à la suivante on rit (ou on tremble aussi ça dépend). Les personnages sont authentiques à la limite de la caricature du terroir mais en même temps si ils ne l'étaient pas, le bouquin ne serait pas pareil. Maxime Gillio est très bien rentré dans son sujet en ne manquant pas d'originalité et c'est ce qui fait toute la différence. Son héro je m'y suis attachée autant j'ai eu envie de le gifler. Son enquête est prenante mais se casse volontairement comme pour nous permettre de souffler et de se détendre. Son parlé est cru mais de façon suffisamment intelligente pour que le trivial ne rejoigne pas le vulgaire. L'impression générale nous met face à un perpétuel entre deux ... entre le "trop" et le "trop peu". Perpétuellement en balance entre deux sentiments, le lecteur est embarqué et bousculé, je me suis laissée prendre au jeu assez facilement.

Mais autant être claire, c'est un style auquel on accroche ou pas .... (je ne vous raconte même pas quand vous le finissez après une anesthésie ;) ).

Pour ma part, je reste cependant sur un questionnement. Je me suis prise au jeu de l'embaumeur tel que présenté ici, mais quel est le rythme des autres auteurs? Qu'ont-ils à nous offrir par rapport à ce personnage atypique? Je me le demande ...

Merci à L'atelier Mosésu pour ce partenariat qui sort des sentiers battus et qui fut une découverte aussi surprenante qu'agréable!

Rédigé par sophie

Publié dans #polar - thriller, #partenariat

Repost 0
Commenter cet article

paikanne 23/07/2014 21:03

J ai les 4 premiers et j ai fait un billet pour le 1 et le 2 ; le 3, je ne l ai pas terminé (pas mon truc) et le 4 est dans ma PAL ;-)

sophie 23/07/2014 21:15

je vais aller voir (si ça tombe j'ai déjà lu en plus ... mais pour le moment faut être patient ... suis loin pfiou)

paikanne 23/07/2014 21:14

Tu peux déjà lire les billets sur les deux premiers ;-)

sophie 23/07/2014 21:09

j'ai hâte de lire ton billet :-)

sophie 23/07/2014 20:36

j'en ai un second qui m'attend mais je note que tu as les autres (ta biblio à peu de chose près devient mon second chez moi mdr) merci <3

paikanne 23/07/2014 20:15

Je pourrai t en prêter qq-uns si tu veux :-)