A kiss in the dark - Cat Clarke

Publié le 16 Juillet 2014

A kiss in the dark - Cat Clarke

L'amour peut-il survivre au plus gros des mensonges ? Un roman qui vous fera revivre les délices et les frissons de votre premier amour. Lorsque Alex et Kate se rencontrent, l'attirance est immédiate. Il a de l'humour, il est beau et un brin timide : tout ce que Kate recherche chez un petit ami. Elle est jolie, craquante, avec un irrésistible soupçon de naïveté : Alex ne peut résister à son charme. L'un des deux cache pourtant un lourd secret qui va non seulement peser sur leur amour naissant, mais aussi menacer leurs vies...

Une claque ... une belle ... en bonne et due forme ...

Age merveilleux: 16 ans en plein questionnement. Adolescence ingrate qui déstabilise qui remet en question sur le thème du "Qui suis-je?". A cet âge, ça se cherche, ça se perd aussi, ça se pose ou du moins ça tente, ça s'emballe, ... et ça part dans tous les sens y compris les plus inattendus.

L'histoire d'un premier amour avec détour. Oui avec détour car l'un des deux prendra une voie inatendue à la recherche de lui-même ou de ce qu'il voudrait être, tandis que l'autre empruntera cette même voie à la recherche de l'être fantasmé.

Deux jeunes persuadés de s'assumer mais pas tant que ça. Deux jeunes qui se touchent en plein coeur et qui se détruisent bien malgré eux mais pour mieux se reconstruire? Deux jeunes touchants et inoubliables entourés par un entourage qui vaut ce qu'il vaut mais qui est là parfois de façon maladroite, parfois de façon adéquate.

Quelle plume que celle de Cat Clarke, ... touchant pile là où ça doit pincer, mettant les mots justes sur les émotions, donnant une impression de vivre l'action. Passant des larmes à la révolte avec un détour par l'amour et la profusion des sentiments. Des mots juste et pesés pour mieux rendre compte, pour démontrer, pour faire vivre, pour interpeller.

J'aurais voulu que ce roman ne finisse pas parce qu'il est intelligent, parce qu'il interpelle sur des sujets de sociétés, parce qu'il nous rappelle le malaise que peuvent vivre les jeunes (et en tant que parents, que professionnels, que citoyen lambda ça fait du bien), parce qu'il ouvre les yeux, parce que ....

Mais un bémol, un seul, le même qui fut déjà relevé par d'autres blogueurs sur d'autres romans de la collection: des coquilles et erreurs de traduction entachant quelque peu le plaisir. Heureusement, le talent de l'auteur nous fait vite oublier tout cela.

Merci Cat Clarke pour ce roman qui résonne tant il sonne juste ... si ce n'est pas déjà fait découvrez-le.

Rédigé par sophie

Publié dans #ado - young adult

Repost 0
Commenter cet article

Phebusa 17/07/2014 21:58

Ah ouiii, quelle plume hein !! ;)
Un grand coup de coeur pour ma part... Pas trop fait gaffe aux problèmes de traduction.

sophie 18/07/2014 16:31

disons qu'il y en a un qui etait flagrant (ça va peut-être me pousser vers la VO ^^)