Les mouettes noires - Z. Magroufel Haba

Publié le 10 Juin 2014

Les mouettes noires - Z. Magroufel Haba

Le moral de Nora s’ébrèche sous le poids des contraintes. Pour se dégager des chaînes et flirter avec l’utopie, ne faut-il pas suivre son instinct ? L’Algérie se libère, une femme prend son envol.

Un roman ? Non! Une percée dans les souvenirs de l'héroïne ça oui. Des lignes fortes et douces à la fois qui sentent l'Algérie dans ce qu'elle a de meilleur mais aussi de pire (en ce qui concerne notamment la condition féminine) viennent servir un roman tout en pudeur et en retenue.

Lire ce bouquin, c'est voir Nora évoluer ... de l'enfant rêveuse à l'ado soumise tant à l'autorité qu'à son désir de liberté, pour enfin devenir cette femme affirmée et sûre d'elle. C'est la voir se battre pour ses rêves, pour être elle-même, mais c'est aussi la voir tomber et devenir la proie des traditions.

Lire ce bouquin, c'est se laisser emporter par une plume douce , légère, qui raconte aussi naturellement qu'elle le ferait face à vous autour d'un bon thé et d'une pâtisserie. Un roman sur le modèle du témoignage? Oui en effet, mais sens pour autant nous donner l'affreuse impression de tomber dans le voyeurisme, bien au contraire. En lisant ce bouquin, j'ai vu le film se dérouler sous mes yeux et c'était juste agréable, un petit voyage dans l'Algérie traditionnelle au côtés de cette femme qui veut juste vivre libre et faire ses propres choix.

Petit bémol: je n'ai pas vu l'utilité des passages en italiqus qui étaient pour moi superflus, le récit de Nora suffit amplement à rendre tout ce qu'il y a à rendre dans cette histoire. Mais bon, il fallait bien lui trouver un défaut.

Merci aux Editions du Panthéon pour cette découverte aux senteurs épicées qui fut une très bon moment de lecture.

Et puis vous voulez que je vous dise? J'ai rédigé toute cette chronique en fredonnant ça:

Rédigé par sophie

Publié dans #partenariat, #litté dite blanche

Repost 0
Commenter cet article