Les mensonges - Karen Perry

Publié le 6 Juin 2014

Les mensonges - Karen Perry

Harry est peintre. Il vit un bonheur parfait à Tanger avec sa femme Robin, architecte, jusqu’au jour où un drame vient briser leur existence : leur fils Dillon, trois ans, disparaît dans un tremblement de terre. Son corps ne sera jamais retrouvé. Après des mois de doute et de recherches infructueuses, le couple décide de quitter le Maroc et de revenir vivre en Irlande. Cinq ans plus tard, Robin est de nouveau enceinte. Si Harry continue en secret à dessiner inlassablement des milliers de portraits de Dillon, essayant de s’imaginer comment son fils aurait vieilli, le couple semble néanmoins disposé à tirer un trait sur le passé. Mais celui-ci resurgit avec fracas le jour où Harry croit apercevoir Dillon tenant la main d’une femme au beau milieu d’une manifestation. Dillon est-il bel et bien vivant ? Si oui, que s’est-il vraiment passé à Tanger ? La façade du couple commence alors à se fissurer. Devant leurs secrets et mensonges, tout ce que l’un croit savoir de l’autre est bientôt remis en question. Les voix de Robin et de Harry alternent pour nous donner leurs versions des faits et les révélations se succèdent jusqu’à une vérité totalement inattendue. Avec ce formidable premier roman, Karen Perry pousse le suspense psychologique à son paroxysme, capturant au passage toute la complexité, les non-dits, les doutes et les impasses de la vie conjugale. D’une lucidité effrayante, d’une tension constante, Les Mensonges vous tiendront éveillés toute la nuit, jusqu’à une conclusion sidérante.

Un bon thriller est demandé en lecture! Un bon thriller merciiii!

Je l'ai demandé ... je l'ai eu!

Quelle jolie découverte que celle-ci. La plume de Karen Perry m'a promenée d'une hypothèse à une autre, m'a entraînée d'un rebondissement à l'autre, me faisant imaginer plus d'une fin possible qui ... ne correspondait pas à celle livrée par l'auteure, un régal.

Diaboliquement travaillé, j'ai retrouvé avec ce roman cette sensation que j'aime tant ressentir avec un livre entre les mains: celle de voir le film se dérouler. J'ai entendu cette mère hurler de colère, de peur, de tristesse. J'ai vu ce père perdu à la limite de la folie. Je me suis retrouvée expédiée à Tanger dans un appartement suffoquant mais également en Irlande dans une maison froide aux murs étouffants sous le poids des non-dits. Je me suis retrouvée au milieu de ce couple en crise ne sachant que faire ni où aller. Un vrai bonheur qui fait tourner les pages à une vitesse folle, qui fait parcourir ce récit où se mêlent en alternance les points de vue de Robin et Harry, ces deux parents explosés de chagrin et de rancœur.

Mais, parce qu'il y a un mais, j'ai entrevu l'ombre d'une déception sur la fin. Celle-ci en effet n'est pas à la hauteur du roman. Autant celui-ci est d'une qualité quasi irréprochable, autant la fin m'a laissée sur ma faim avec cette désagréable impression de "oui bon ça aurait pu être mieux ... beaucoup mieux". Mais au final, cette fin, elle est très vite oubliée et ne reste que les impressions positives laissées par toutes les autres pages qui tiennent en haleine les unes après les autres.

Une auteure à suivre attentivement car on ne sait pas de quoi elle est capable, plume froide, noire, précise, travaillée et touchante à la fois sont ses caractéristiques pour notre plus grand plaisir!

Rédigé par sophie

Publié dans #polar - thriller

Repost 0
Commenter cet article

Satrape 17/06/2014 16:14

Celui-ci est prévu en lecture ce mois-ci, je l'ai sous les yeux, je ne regrette pas mon choix d'après ta chronique !

sophie 17/06/2014 16:19

je l'ai trouvé très bon (sauf la fin .. mais le reste rattrape la sauce donc )