Beaux malheurs - Justine Attagnant-Preux

Publié le 12 Juin 2014

Leïla est une lycéenne de 17 ans, fraîchement arrivée
à Mullingar, une petite ville d'Irlande. Dès la rentrée, la jeune fille devient la proie d'un redoutable garçon. Mais ce n'est pas tout : un insaisissable corbeau la harcèle dans le but de faire ressurgir un terrible secret.
Quelqu'un a-t-il découvert qui est vraiment Leïla ?
Pourquoi son passé revient-il brutalement la hanter ?
La jeune fille va mettre tout en oeuvre pour démasquer
son mystérieux maître chanteur. Elle franchira
les limites de la loi et de la morale. Elle risquera même
sa vie et celle de ses amis ! Malgré les dangers qui la
menacent, Leïla court après son bonheur.

Au détour du "Carrefour de la culture" , j'ai croisé cette toute jeune auteure de 15 ans. Timide, réservée, et quelque peu émue d'être en dédicace. J'avoue ... ma curiosité était piquée, je devais la lire, et puis après tout ne faut-il pas encourager les jeunes auteurs?

Du haut de ses 15 ans , Justine nous livre un roman oscillant entre le roman ado et le thriller. Toute jeune l'auteure? Oui, mais elle possède déjà ce grain de folie noire dérangeante indispensable pour briller dans ce genre littéraire. Cependant, du travail reste à faire ...

En effet, plusieurs choses m'ont dérangées dans ce bouquin et j'en parle de suite.

Tout d'abord des incohérences au niveau de la narration, qui malheureusement cassent le rythme. En début de roman, Leïla est narratrice, ensuite ce sera Niall. Jusque là pas de soucis, une narration alternée pouvant d'ailleurs être une bonne idée pour donner au récit une allure trépidante. Mais malheureusement, surtout vers la fin du bouquin, nous nous trouvons face à des phrases du genre "Leïla raconte..." arrivant telles des éléments perturbateurs nous tirant de la lecture.

Quelques incohérences dans le récit en lui-même. Par exemple, en tant que mère, si ma fille de 17 ans disparaît pendant 48 heures ... je m'affole quelque peu. Et d'autres encore mais que je ne peux dévoiler sous peine d'attentat au spoiling grave.

Et enfin quelques coquilles (mais que l'on peut retrouver chez les plus grands).

Ces éléments ne m'ont pas empêchée de me plonger dans le récit parce que du haut de son âge, la demoiselle a un réel potentiel. Sa plume déjà si noire et dérangeante a du caractère et est capable de bousculer un lecteur. Sa capacité à faire monter la tension est bien présente et ne demande qu'à exploser. Alors oui il y a des défauts, oui nous ne sommes pas au thriller parfait, oui il reste pas mal de travail à accomplir. Mais une chose est sûre, rien d’irrémédiable avec un bon travail éditorial. Offrir un entourage adéquat à cette jeune fille, c'est lui permettre de retravailler ses écrits et de faire exploser ses capacités, je lui souhaite d'avoir cette chance un jour, et ne peut que l'encourager à persévérer dans son travail.

Beaux malheurs - Justine Attagnant-Preux

Rédigé par sophie

Publié dans #ado - young adult, #polar - thriller

Repost 0
Commenter cet article

Fremeaux Solène 25/04/2015 18:11

Bonjour
Quel dommage.... je viens de me rendre dans mon magasin Carrefour afin de faire la dedicace de mon livre et vous étiez déjà partie... je vous ai ratée de 1 minute...

Sophie 26/04/2015 08:27

ah ça m'étonnerait le samedi c'est pas le jour des courses ;)
blague à part .... ce blog reprend juste une chronique du bouquin de l'auteur mais n'a aucun lien avec elle .... elle ne verra sans doute même pas votre message ici ;)
elle a sans doute une page facebook ou autre :)

Justine 07/08/2014 18:22

Merci pour tes critiques et tes conseils pour m'aider à améliorer mon style et je suis désolée de t'avoir répondu aussi tardivement ! Je prends en compte tes conseils, ça fait plaisir de lire des remarques comme les tiennes! :) Merci aussi d'être venue me voir! :)

sophie 07/08/2014 18:31

j'espère que tu as pris le temps de lire les messages échangés avec ton papa.
persévère, bats-toi avec ta force et ta créativités car je suis persuadée que de jolies choses peuvent sortir de ta toute jeune plume. rendez-vous au prochain ?

Romuald 18/07/2014 12:29

Merci de ces remarques constructives.
Romuald (le papa de l'auteure) ;-)

sophie 18/07/2014 21:29

je lui souhaite le meilleur en tous cas :)

Romuald 18/07/2014 21:00

Comme beaucoup de papas divorcés, j'essaie de profiter un maximum de mes enfants quand je suis en leur compagnie, Justine écrie des histoires depuis 3-4 ans, et j'ai pu voir ces histoires se structurer et devenir plus cohérentes avec le temps. C'est une grande lectrice depuis toujours, le passage à l'écriture lui a semblé naturel. Cette première expérience a été enrichissante, je serai surpris qu'elle ne persiste pas dans cette voie.
Amicalement.

sophie 18/07/2014 16:30

vous me voyez ravie de votre passage ici car je sais au moins que Justine aura eu vent de cette critique. De jolies choses bien dérangeantes se cachent sous cette toute jeune plume, je lui souhaite de tout coeur de prendre son envol. Soyez derrière, soutenez-là, afin qu'elle ne perde pas l'envie d'écrire, cela serait du gâchis pure et simple.
Félicitations à tous en tous cas et soyez fiers :)