King's game - N. Kanazawa

Publié le 20 Juin 2014

King's game - N. Kanazawa

Nobuaki est réveillé en pleine nuit par un étrange SMS qui met au défi deux de ses camarades de lycée de s'embrasser. Le mystérieux expéditeur du message prétend que la classe entière participe à un "King's Game'. Jour après jour, les défis se succèdent, et les lycéens sont bien obligés de se rendre à l'évidence : ils ont 24 heures pour s'exécuter et la sanction en cas de désobéissance est la mort. Suicides ou meurtres ? Puissance occulte ou criminel de chair et de sang ? Où qu'elles soient, quoi qu'elles tentent pour s'échapper, la mort vient trouver ses jeunes victimes, infaillible. Le couperet se rapproche dangereusement de nos héros... Parviendront-ils à découvrir la vérité avant qu'il ne s'abatte ? 1 classe, 32 élèves, 24 heures pour obéir. Une seule sanction : la mort.

Bon sang .... encore un qui m'a volé quelques heures de sommeil.

J'ai ouvert ce roman par curiosité et je me suis retrouvée face à un tas de pages toutes aussi addictives les unes que les autres. Se laisser entraîner par l'intrigue n'est pas bien dur : c'est rythmé, efficace, et rondement bien mené. Ce roman joue sur l'ambiance, l'angoisse et la course folle, mais en joue finement ... j'avoue avoir eu du mal à m'en défaire parce que je devais aller vers la prochaine sentence ou le prochain gage, c'était juste o-bli-gé.

Pourtant j'ai eu un peu de mal à m'y retrouver pour une raison contre laquelle on ne peut rien faire: la difficulté face aux prénoms des héros m'obligeant à faire quelques retours en arrière pour me rappeler quel prénom correspond à qui. Heureusement, en avançant on les intègre pour finalement ne plus en souffrir (et par ne plus être cassé dans le rythme).

Je vous avoue avoir tout de même passé un excellent moment avec ce roman qui, au niveau originalité, se démarque des sujets habituellement traités en ce moment. La plume de l'auteur est tranchante, va droit au but, et ne s'ennuie pas avec des longueurs inutiles (ce que j'ai particulièrement apprécié), par contre elle travaille le rythme en veillant à ce qu'il ne retombe pas jusqu'à la dernière ligne, jusqu'au point final.

Maintenant je m'interroge, parce que visiblement tome 2 il y aura. Oui mais voilà, j'ai un récit, une intrigue, et une fin du coup je me demande ce que nous réservera ce second opus, en espérant qu'il ne s'agira pas d'une simple transposition des mêmes ingrédients sur un autre groupe de jeunes.

Merci aux éditions Lumen pour cette découverte plus que prenante!

Rédigé par sophie

Publié dans #partenariat, #ado - young adult

Repost 0
Commenter cet article