Les stagiaires - Samantha Bailly

Publié le 21 Mai 2014

Les stagiaires - Samantha Bailly

"Ophélie, Arthur, Hugues et Alix viennent tous d'horizons différents. Leur seul point commun : ils rêvent de travailler chez Pyxis, entreprise spécialisée dans l'édition de mangas et de jeux vidéo, pilier dans le secteur de l'industrie créative. Une réalité s'impose rapidement : beaucoup de candidats, peu d'élus. Désormais, le stage est devenu une étape obligatoire pour ces jeunes qui sont à la croisée des chemins dans leurs vies professionnelles et affectives. Provinciale tout juste débarquée, Ophélie a laissé derrière elle petit ami et logement, et doit faire face aux difficultés de la vie parisienne. Etudiant en école de commerce, Arthur est tiraillé entre les grands projets qu'on a pour lui et son envie de mettre la finance entre parenthèses. à leurs côtés, Alix, passionnée de mangas, ne jure que par ses sagas favorites, et Hugues, graphiste, teste ses limites dans les soirées électro... Dans une atmosphère conviviale, travail et vie privée s'entremêlent. Pourtant, une question demeure en fond sonore : qui restera ?
Quand la "génération Y" entre en collision avec le monde du travail : un récit marquant dans lequel beaucoup de jeunes adultes se reconnaîtron
t."

Voici donc le nouveau bébé de cette plume "touche à tout" , j'ai nommé Miss Samantha Bailly.

Nous l'avons adorée en album jeunesse (quoi? vous n'avez pas encore lu"Kotori"?)

Nous l'avons beaucoup aimée en romance (comment résister à "Ce qui nous lie"?)

Ma moitié l'a trouvée excellente en fantasy ("Oraison", du très bon selon le Lecteur de l'ombre)

Nous avons hâte de lire son thriller (il est dans la pal ouf sauvés)

Et ici nous avons donc pu la lire avec un roman que l'on pourrait résumer par "Bienvenue dans la vraie vie".

Toi le jeune, tu penses que tu as un super diplôme, que le monde t'ouvres les bras et se prosterne devant toi parce que intelligent tu es et beau titre tu as ? Ait la foi ... et casse toi les dents ...

Ce roman est drôle si on le prend avec le recul. Pourquoi? Je me suis revue moi la jeune tout fraîchement bardée d'un titre pompant et fière qui plus est de dire "moi je suis ... et je vais tout casser avoir une carrière du feu de dieu". Et ensuite j'ai débarqué dans la vraie vie, la vraie, la même que celle qui est décrite dans le roman.

Grave et désespérant le bouquin? Du tout!

Pourquoi? Parce que le cassage de dent de la génération Y est écrit avec spontanéité, fraîcheur, authenticité, oserais-je dire que ça sent le vécu? Ces fenêtre "pop-up" d'échanges entre collègues donnent un petit peps supplémentaire où la grande littérature n'était pas recherchée, seul le "vrai" compte.

Et vous savez quoi? Samantha elle excelle dans le naturel, sa plume elle la laisse courir comme elle l'entend et en restant elle-même. Elle ne cherche pas à avoir un style parce qu'elle a le sien, elle ne cherche pas à être ce qu'elle n'est pas, elle cherche juste à rester la jeune femme pétillante que l'on reconnait au travers de ses mots.

Son roman est un clin d'oeil à nos jeunes années de râteaux professionnels, à nos débuts où nous avons du nous résoudre à mettre nos supers plans de côté, à la construction de nos vies actuelles en fin de compte. Un clin d'oeil plein d'humour mais qui nous laisse toute de même croire que tous les rêves sont permis.

Merci aux éditions Milady pour cette découverte pleine d'humour qui m'a bien fait rire en me replongeant avec je l'avoue un peu de nostalgie dans mes jeunes années où moi aussi j'étais stagiaire. Un petit bonbon frais (allez un fruitella pour le côté régression) à savourer.

Rédigé par sophie

Publié dans #litté dite blanche, #partenariat

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article