Le fabuleux destin d'une vache qui ne voulait pas finir en steak haché - David Safier

Publié le 14 Mai 2014

Le fabuleux destin d'une vache qui ne voulait pas finir en steak haché - David Safier

"Mis à part l'infidélité de son taureau, Champion, Lolle, une vache laitière, mène une vie tranquille dans un pré du nord de l'Allemagne. Jusqu'au jour où elle apprend de la gueule de Giacomo, un chat errant qu'elle a sauvé de la noyade, que le fermier a décidé de vendre le troupeau de bovins pour régler ses dettes. Afin d'éviter de finir entre deux tranches de pain, Lolle, maligne comme un singe, décide de s'enfuir avec ses amis pour rejoindre le pays où les vaches sont sacrées, l'Inde ! Mais Old Dog, le chien sanguinaire du fermier, a bien l'intention de les en empêcher et de croquer cette sacrée vache ! Débute alors pour Lolle et ses amis un périlleux voyage qui les conduit de l'autre côté de l'Atlantique, de New York à l'Ouest américain, territoire des bisons, jusqu'aux contreforts de l'Himalaya, dans l'antre du yéti..."

Quelle lecture singulière ... je n'en ressors pas conquise malheureusement. Mais je pense que cela est juste du à une incohérence de style entre l'ouvrage et moi, et rien de plus. Une histoire de goût si vous préférez. Je m'explique ... David Safier, je l'ai découvert avec "Maudit Karma" qui m'a fait hurler de rire (malgré une fin que je trouvais moyenne), j'avais vraiment passé un très bon moment (me poussant à postuler pour ce bonus Masse critique).

Et puis avec Lolle la vache, la sauce n'a pas pris .... Comme une impression de déjà vu ...

Rappelez-vous de ma réaction lorsque l'on parle de Legardinier (qui a un succès monstre et ce n'est pas du au hasard j'en suis convaincue!), comme je m'empresse de dire que j'ai l'impression d'entendre son héroïne glousser dans mon dos. Vous en conviendrez, c'est assez étrange comme sensation ... Alors imaginez un peu entendre une vache glousser dans votre dos ... Ça l'est encore plus!

C'est sans doute drôle, c'est sans doute super bien écrit, en tous cas beaucoup s'accordent pur le dire. Mais moi je n'ai pas été séduite et je dois même dire que je frôle le refroidissement pour cause de "courant d'air" tellement j'ai soupiré. Mais pourtant je pense que ce bouquin plait et plaira à de nombreux lecteurs parce que même si moi je n'aime pas, il a un style qui fait recette en ce moment où nous pauvres humains avons tout de même un grand besoin d'éclats de rire. Alors si vous avez envie de légèreté jetez-vous dessus. Quant à moi je sais qu'en ce moment le léger humoristique passe difficilement au moins ça c'est fait!

Merci à Babelio et aux Presses de la Cité pour ce partenariat!

Rédigé par sophie

Publié dans #litté dite blanche, #partenariat

Repost 0
Commenter cet article

Cécile 15/05/2014 09:42

Le Legardinier bovin, je passe mon tour ;)

Yvan 15/05/2014 06:06

J'avais profondément détesté "Maudit karma" que j'avais trouvé vulgaire et qui ne m'avait pas fait sourire une seule fois.
Et j'adore Legardinier.
Comme quoi ;-)
Merci pour cet avis, je vais laisser cette vache à sa place ;-)

Yvan 15/05/2014 06:49

ben quelle idée de vouloir lire autre chose alors que tu as Joyland en cours ! Tu peux pleurer un coup, c'est pas grave ;-)

sophie 15/05/2014 06:33

je trouve que ça se rejoint sur la légèreté mais en même temps .... je pense aussi que ça se rejoint dans le "j ai pas aimé" ;) bon .... je sais pas ce que je vais lire du coup .... j ai besoin d une valeur sure pour râler moins (j ai joyland en numérique en cours mais il me donne envie de pleurer ... mais wow jusque là vachement bien foutu)

Yvan 15/05/2014 06:29

ahah meuh si tu en as ;-)
Pas du tout le même genre d'humour entre les deux auteurs, pour moi

sophie 15/05/2014 06:08

ah oui? pour moi ils vont dans le même train ... humour pour détendre et faire rire (mais faut croire que j ai pas d humour ^^ )