L'immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes - Karine Lambert

Publié le 27 Mai 2014

L'immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes - Karine Lambert

"Les hommes sont omniprésents dans cet immeuble de femmes... dans leurs nostalgies, leurs blessures, leurs colères et leurs désirs enfouis. Cinq femmes d'âges et d'univers différents unies par un point commun fort : elles ne veulent plus entendre parler d'amour et ont inventé une autre manière de vivre ... Jusqu'au jour où une nouvelle locataire vient bouleverser leur quotidien. Juliette est séduite par leur complicité, leur courage et leurs grains de folie. Mais elle, elle, n'a pas du tout renoncé ! Et elle le clame haut et fort. Va-t'elle faire vaciller les belles certitudes de ses voisines ? Ce roman vif et tendre oscille entre humour et gravité pour nous parler de la difficulté d'aimer, des choix existentiels, des fêlures des êtres humains et de leur soif de bonheur. On s'y sent bien."

Attirée par la couverture, je ne pouvais qu'être ravie de le recevoir dans ma boite aux lettre et je remercie les éditions Michel Lafon pour ce nouveau partenariat.

La présentation alléchante me donnait une petite impression de roman léger surfant sur la vague chick-lit, je me voyais déjà sous la couette en mode Bridget Jones savourant et gloussant. Et bien non ...

Les personnages sont sympathiques et pourraient être attachants.

L'histoire est touchante et pourrait être émouvante.

Elle n'a pas vraiment de rythme mais pourtant aurait pu en avoir.

Que des goûts de trop peu ... Et quand pointe un peu d'action, cela ne dure que quelques lignes, juste le temps de se dire que "ouiiii ça y est" et puis en fait non.

Que de soupirs poussés durant cette lecture d'un roman pas vraiment abouti à mes yeux comme si tout était laissé en suspens, comme ci rien n'avait été poussé au bout de l'idée, comme ci .... bref pour résumer un petit gift vaut mieux qu'un long discours (et au passage oui j'aimerais avoir sa classe à elle ... Mary ....)

Certaines y ont vu un roman touchant et attachant, je n'y suis pas arrivée. Trop court, trop peu exploité, un peu une liste d'idées à développer mais vite expédiées de façon prévisible. Et c'est dommage, vraiment dommage parce que sous cette jeune plume se cache une sensibilité et un style à creuser. Si l'auteure s'était permise de se donner 100 pages de plus pour  travailler ses personnages et leurs vécus, nous aurions vraiment pu avoir quelque chose de très très bien. C'est un peu comme comme avoir la meilleure recette du monde mais décider ne de pas la suivre, le résultat est passable mais pas succulent.

Vous l'aurez compris, une déception pour moi ...

 

L'immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes - Karine Lambert

Rédigé par sophie

Publié dans #litté dite blanche, #partenariat, #c'est du belge!

Repost 0
Commenter cet article

argali 27/05/2014 18:53

Arrivé au bon moment et lu parmi des romans de guerre, bien denses, j'ai justement aimé ce côté léger, sans prétention ni prise de tête.
Pas un grand roman mais un roman sympa.

sophie 27/05/2014 20:18

d où ce que je disais il y a des lecteurs qui ont aimé ;) (heureusement d ailleurs!)

Anne 27/05/2014 13:21

Ah j'adore le gif en fin de billet, ça dit tout !!

sophie 27/05/2014 13:23

ça dit tout à mes yeux oui ;) mais je sais que le roman est apprécié par d'autres (je tiens quand même à le préciser)