L'enfant tombée des rêves - Marie Charrel

Publié le 5 Mai 2014

L'enfant tombée des rêves - Marie Charrel

"Emilie, une enfant solitaire et débordante d’imagination, découvre que ses parents lui mentent sur ses origines et décide de mener l'enquête. A 2 660 kilomètres au nord, quelque part en Islande, un vieux médecin retiré du monde tente d’oublier son passé. Ils ne se connaissent pas. Pourtant, chaque nuit, ils sont poursuivis par le même cauchemar : celui d’un homme tombant d’un balcon. Et si l’improbable rencontre d’Emilie et Robert brisait le terrible secret qui les unit ? Et si trouver la clef de ce rêve obsédant leur permettait de chasser enfin le fantôme qui les hante ?"

La plume de Marie Charrel m'était totalement inconnue. Je ne connaissais d'elle que la superbe couverture qui m'avait d'emblée séduite faisant atterrir ce bouquin directement en "wish-list". Mais le hasard jouant en ma faveur ..... il a également atterri dans ma boîte aux lettres.

Bref ...

Faisons court: le roman est aussi séduisant que la couverture! Parler à la place d'un enfant n'est pas chose aisée. Surtout quand l'enfant est plutôt une pré-adolescente en souffrance, en proie avec un rêve qui la hante au point d'envahir son existence sans vraiment savoir pourquoi. Pourtant, Marie Charrel s'en sort avec brio: c'est cohérent et ça fonctionne. Dès lors, nous voilà directement emportés dans le poids des secrets de familles et des non-dits qui font mal, nous ne pouvons que suivre et cheminer avec Emilie.

Pourtant, une petite chose m'a dérangée: son ogre imaginaire Croquebal. N'allez pas croire qu'il est inutile, du tout. Bien au contraire, il a tout son sens dans l'histoire mais ... Mais il est exploité de façon trop enfantine et je me serais passée de son retour à la fin (même si je comprends le souhait d'avoir voulu faire un rappel à l'enfance sur les dernières lignes). Mais au final, ce petit défaut, "on s'en fout". Pourquoi? Parce que tout le reste est tellement cohérent et prenant, qu'en fin de compte on peut bien oublier Croquebal.

j'ai passé un très bon moment avec ce roman, je l'ai apprécié autant que je l'ai désiré et suis passée à un poil du coup de coeur. Se laisser entraîner dans cette histoire de famille est aisé tant la plume de l'auteure est légère et pourtant toute en nuances.

Je remercie vivement Olivia Elkaim, Marie Charrel, et les éditions Plon pour cette très agréable découverte (et accessoirement ... j'en redemande d'autres des comme ça!).

Rédigé par sophie

Publié dans #litté dite blanche, #partenariat

Repost 0
Commenter cet article

Valérie 10/05/2014 21:39

En le lisant, je me suis dit que même s'il ne m'enthousiasmait pas, il allait plaire à de nombreuses lectrices. Je suis contente que ce soit le cas car l'auteure semble charmante.

Denis 05/05/2014 18:59

A noter donc

sophie 05/05/2014 19:19

oui!