Nos mères - Antoine Wauters

Publié le 23 Avril 2014

Nos mères - Antoine Wauters

"Dans un pays du Proche-Orient, un enfant et sa mère occupent une maison jaune juchée sur une colline. La guerre a emporté le père. Mère et fils voudraient se blottir l'un contre l'autre, s'aimer et se le dire, mais tandis que l'une arpente la terrasse en ressassant ses souvenirs, l'autre, dans le grenier où elle a cru opportun de le cacher, se plonge dans des rêveries, des jeux et des divagations que lui permet seule la complicité amicale des mots. Soudain la guerre reprend. Commence alors pour Jean une nouvelle vie, dans un pays d'Europe où une autre mère l'attend, Sophie, convaincue de trouver en lui l'être de lumière qu'elle pourra choyer et qui l'aidera, pense-t-elle, à vaincre en retour ses propres fantômes."

En ce moment j'ai une chance énorme: celle de lire des textes percutants et marquants. A peine remise du choc émotionnel causé par "Nous étions une histoire", je me lance dans ce superbe roman écrit par un jeune belge (héhé on ne va pas se priver de le signaler tout de même).

Ecrit exclusivement sur un mode narratif, ce texte aussi beau que cruel nous emporte dans l'histoire de Jean, de ses souvenirs, de son vécu. En lisant ce roman, j'ai eu l'impression de voyager à la suite de cet enfant, de cet ado. Porté par sa propre force et par sa propre vie, Jean évolue, traverse les épreuves, traverse sa vie et se relève avec la force et le courage propre aux enfants.

"Nos mères", c'est aussi un hommage aux femmes, aux mères, à leurs forces mais dans le respect de leurs faiblesses. C'est la plume touchante d'un auteur qui s'est laissé porter en restant authentique,c'est aussi une ode à la vie qui doit être vécue quelle qu'elle soit.

C'est un texte puissant et percutant, qui se lit le coeur au bord des yeux tant l'émotion passe grâce au choix tellement subtil des mots utilisés. Mon seul regret? Ne pas l'avoir lu avant (et avoir raté l'auteur à la Foire du Livre de Bruxelles).

Un autre coup de coeur vous l'aurez compris ...

Rédigé par sophie

Publié dans #litté dite blanche, #c'est du belge!

Repost 0
Commenter cet article

Cerna-Gauthier 27/04/2014 17:41

Comme c'est pénible d'être toujours trop loin de ces fabuleux lieux de rencontre.. Après cette chronique percutante, on aurait eu trop envie de rencontrer l'auteur...

sophie 27/04/2014 17:43

clairement! j'aimerais bien l'écouter parler de son livre ....

Nadège 23/04/2014 11:57

Bonjour Sophie,

Je ne sais pas dans quelle région tu vis, mais si tu n'es pas trop loin de la Librairie Point Virgule à Namur, cela pourrait t'intéresser :

le samedi 26 avril dès 11 heures, apéritif littéraire et rencontre avec Antoine Wauters à l'occasion de la parution de "Nos mères" (éditions Verdier) et de "Sylvia" (Cheyne éditeur).


"Antoine Wauters est également éditeur et dirige une collection au sein des éditions "L'Arbre à Parole" : "iF". Son ambition : publier des textes "transfrontaliers", à rebours des genres trop codifiés. Ce samedi, à 12 heures, il nous présentera cette collection et sera accompagné par Alexis Alvarez, dont les "Exercices de chute" viennent de paraître sous la couverture de "iF"."

On ne sait jamais... ;-)

sophie 23/04/2014 12:54

malheureusement je ne suis pas tout près :(