La balade de Lila - Anna Descy / Kestutis Kasparavicius

Publié le 5 Avril 2014

La balade de Lila - Anna Descy /  Kestutis Kasparavicius

"Tiens, Lila n’est plus dans son lit ! Là voilà qui s’envole toute seule à destination de pays bizarres. En territoire TouRon, tout est rond, rebondi, bondissant et enrobant. Les Cercleux et les Bulleux chassent la fillette en pays Pointu où le roi et la reine Turlututus règnent, d’une main de « mètres » sur les Réglos. Lila passe en pays Carmin où les Rougeots lui font voir rouge, puis visite le pays d’Allenvers où elle rencontre le roi Dagobert. Un dernier détour par les cousins Coussins qui se livrent sans merci à la bataille de Polochon. Fatiguée de toutes ses émotions, Lila s’endort en plein combat… — Lila, réveille-toi. Nous partons en balade. Il y a tant de choses à découvrir quand le soleil brille…"

Cet album, nous avons pu le découvrir grâce à un partenariat avec les Editions Clochette dans le cadre de la Masse Critique Babelio.

Nous n'avons pas étés terriblement emballés par cette histoire car il nous manquait des petites choses, néanmoins, je ne dirai pas non plus avoir passé un mauvais moment car sa lecture reste tout de même un moment agréable.

L'histoire, quoique très poétique telle une invitation au rêve, souffre de défauts. En effet, le texte est à la fois trop et pas assez travaillé. Pour chaque partie du voyage, du texte. Très beau, très travaillé, trop d'ailleurs pour les plus jeunes oreilles à qui on lit l'album. Par contre il nous manquait une phrase de liaison entre les endroits visités par Lila, comme une phrase refrain nous faisant comprendre que l'on va changer d'endroit, car du coup, patatras on bascule soudainement d'un lieu à l'autre , pour replonger dans de longues phrases sans trop savoir pourquoi et comment on a quitté le site précédent. Changements brutaux sans transitions avec du texte un peu lourd pour un livre enfant, ça vous donne des mouflets qui tentent de s'accrocher et qui du coup questionnent à tout va pour tenter de suivre (et donc suivent encore moins).

Les dessins. Nous adultes, avons étés ravis! Vintage au possible pour nous rappeler certains albums de notre propre enfance (vous avez connu cette série d'album des aventures d'un petit gamin prénommé Pierrot et qui avait une drôle de tête?). Par contre, le jeune public familial n'a pas trop accroché ... Trop chargé tant en éléments et détails qu'en couleurs, visages bizarres y compris pour la petite rêveuse.

Pour résumer cet album, nous adultes l'avons apprécié pour son coté "vintage" et poétique. Par contre, le lire à voix haute passe difficilement de par ses petits défauts de textes et ses images trop chargées. Cependant, un enfant plus grand avec le livre entre les mains passera un bon moment en rêvant, mais lui trouvera un coté vieillot.

Merci à Babelio et aux Editions Clochette pour cette découverte!

<a data-cke-saved-href=" style=" href=" style=" text-decoration:none;"="">

tous les livres sur Babelio.com

Rédigé par sophie

Publié dans #albums jeunesse

Repost 0
Commenter cet article