L'histoire d'Alice qui ne pensait jamais à rien - Francis Dannemark

Publié le 5 Avril 2014

L'histoire d'Alice qui ne pensait jamais à rien - Francis Dannemark

"Paul a cinquante-six ans. Il vient de perdre sa mère. À son enterrement, il rencontre la sœur de celle-ci pour la première fois. Il ne connaît d'elle que son prénom, Alice. À soixante-treize ans, sa tante ne lui apparaît pas comme une vieille dame. Elle est séduisante, un peu mystérieuse et, surtout, pleine de vie et de fraîcheur. Elle invite son neveu à venir la voir à son hôtel et là, en face à face, elle va lui raconter son incroyable existence. Alice fait partie de ces êtres rares qui ont vécu dix vies en une seule. Et s'il est vrai que tous les hommes sont mortels, les maris d'Alice le sont tout particulièrement : elle est veuve pas moins de huit fois ! La vie d'Alice n'est pas un roman, c'est une série romanesque qui nous emporte, nous enchante et nous fait voyager durant cinquante ans autour du monde au rythme de ses joies mais aussi de ses peines – qui, de façon peu commune, la bouleversent mais sans la détruire ou la rendre amère. Car Alice s'adapte au cours des choses, elle réfléchit peu. Dit toujours oui aux chances qui s'offrent à elle. Légèreté ou sagesse ? C'est ce que Paul va découvrir tandis qu'Alice ouvre pour lui la malle de ses secrets. Dans cette comédie dramatique au charme très " british ", on suit le parcours extraordinaire d'une femme attachante qui, au fil de ses mariages et de ses rencontres, va découvrir – et nous avec elle – les choses de la vie : l'amour, le sexe, les relations avec autrui, la perte et la faculté de reconstruire – et par-dessus tout l'émerveillement."

Je me suis assise à différentes tables de restaurants en compagnie de Paul et Alice afin d'écouter les histoires de vie de cette dernière.

Ce court roman (trop court d'ailleurs), reprends la même formule gagnante que celui lu précédemment lu que j'avais tant aimé: "Du train où vont les choses à la fin du long hiver". En effet, une fois de plus, l'auteur nous place au centre de discussions entre deux individus qui échangent en toute simplicité sur des moments de leur vie. A nouveau, les sentiments transpercent chaque page et même chaque mot pour littéralement nous emporter là où les personnages veulent nous emmener. Oui vous avez bien lu, là où les personnages le veulent et non l'auteur, parce que Mr Dannemark a cette faculté d'insuffler une forme de vie à ceux qu'il fait naître de sa plume nous faisant sauter à pieds joints dans l'univers décrit.

La magie opère à nouveau grâce à cette formule risquée mais efficace. Pourtant, sur le coup, je ne savais pas si j'allais arriver à me "laisser avoir" une seconde fois dans la mesure où j'ai clairement retrouvé les ficelles du premier lu. Mais rien à faire, ce magicien des mots m'a ralliée à sa cause.

Je me demande tout de même, tous les romans de l'auteur sont-ils sur la même trame? Utilise-t-il le même schéma en se reposant sur ce qu'il maîtrise à merveille?

Je n'en sais rien et me laisserai à nouveau tenter par ses mots car le constat est clair: tonton Francis il a un sacré talent qui dépasse les sentiments. Nous sommes passé à un cheveu du coup de coeur, il s'en est fallu de peu, et il en aurait été un si la trame avait un peu différé "Du train ...". Je ne peux que vous le recommander car ce qui est sûr: Alice est diablement attachante.

Rédigé par sophie

Publié dans #litté dite blanche, #c'est du belge!

Repost 0
Commenter cet article

Scarlett Julie 05/04/2014 22:56

Il est dans ma whist list depuis plusieurs mois, et vu le nombre de critiques élogieuses que je lis dessus, il va rapidement passer dans ma PAL et être lu ;)

sophie 06/04/2014 01:39

rho julie tu dois !

lirequoipourquoicomment 05/04/2014 15:44

Francis Dannemark mon auteur préféré, excellent choix :)

sophie 05/04/2014 16:09

et donc tu vas pouvoir satisfaire ma curiosité ... il garde la même trame dans tous ses romans ?
une excellente plume Mr Dannemark j'aime énormément